La troisième conférence sur l’e-Government a débuté hier matin au Maritim Resort & Spa, Balaclava, à l’initiative de la State Informatics Ltd (SIL) et du géant en solutions informatiques intégrées et en développement de logiciels Oracle. Cette troisième édition est portée sur les “Smart Cities” et les Technoparks, l’éducation, l’e-Health et l’interaction gouvernement-communauté à travers les réseaux sociaux.
La State Informations Ltd et Oracle souhaitent mettre à contribution leur expérience et leur expertise technologique dans le développement de technologies visant à permettre une meilleure interaction entre les administrations gouvernementales et le citoyen. « Beaucoup de projets sont axés sur les opérations internes des organisations et moins sur l’interaction avec la communauté et la population. À travers cette conférence, nous voulons présenter les tendances mondiales, les technologies et les meilleures pratiques en ce qui concerne le développement des services gouvernementaux », explique Kemraz Mohee, General Manager de la SIL. Selon ce dernier, qui intervenait lors de l’ouverture de la conférence hier,  une meilleure gestion du pays est possible à travers l’utilisation des applications et technologies permettant au public, comme aux entreprises, d’accéder à des services gouvernementaux par voie électronique.
Les possibilités d’usage sont multiples avec « l’arrêt d’autobus interactif », le « smart parking » ou encore dans le domaine de l’éducation. Un exemple réussi de l’utilisation des plateformes internet et mobiles, selon Khemraz Mohee, est le système en ligne pour la déclaration d’impôts à la Mauritius Revenue Authority (MRA). « La majorité des personnes ont eu recours à ce service en raison de sa simplicité d’utilisation et son mode avantageux », affirme le General Manager de la SIL. Cette compagnie d’État, spécialisée en solutions informatiques intégrées et en développement de logiciels, veut en effet encourager les organisations à développer des technologies en ligne, avec le concept e-Government, et accélérer le processus visant à améliorer le rapport entre le citoyen et les institutions/administrations à travers l’utilisation de terminaux mobiles, tels la tablette ou le smartphone.
Les solutions d’e-Government ont pour finalité des économies ou des gains, que ce soit pour les citoyens ou pour l’État lui-même, explique Avinash Ramtohul, Country Leader d’Oracle Mauritius. Les avantages sont un gain de temps et un gain de productivité en limitant, par exemple, les déplacements, explique Avinash Ramtohul. Ce dernier cite le « Smart Parking », qui a pour but d’améliorer la vie des automobilistes en rendant le stationnement plus facile et plus rapide. Dans des pays où ce système a été adopté, des applications permettent aux automobilistes de visualiser les places disponibles via une application. Un tel système, selon Avinash Ramtohul, devrait libérer la circulation et permettre aux automobilistes de réaliser des économies en termes de carburant.