Soixante-six nouveaux Computer Clubs seront bientôt mis sur pied au sein des centres communautaires, village hall et ONG de Maurice et de Rodrigues. C’est ce que confirme le National Computer Board (NCB). Entre 2009 et 2012, 208 Computer Clubs ont été mis sur pied à travers l’île : 23 dans des centres de jeunesse, 17 dans des centres pour femmes, 82 dans les centres communautaires, 57 dans des Social Welfare Centres, 20 dans des Day-Care Centres et au sein de neuf ONG, salles municipales et village halls.
Ces Computer Clubs ont été mis sur pied sur une base régionale à travers l’île dans le cadre du Community Empowerment Programme (CEP) initié par le National Computer Board (NCB), qui a pour but de permettre la création et le partage d’informations et de connaissances pour le développement communautaire. Ces Computer Clubs ont pour but de promouvoir la culture informatique au sein de la communauté et de démocratiser l’accès à l’outil informatique et à internet. Une manière de contribuer à réduire la fracture numérique et d’alléger la pauvreté en encourageant la communauté à utiliser des outils technologiques. Le projet est financé en partie par l’United Nations Development Programme (UNDP), Microsoft et la Mauritius Telecom Foundation.
Les ordinateurs installés au sein du club informatique, des Net PCs financés et installés par Mauritius Telecom à travers sa fondation CSR, permettent un accès à internet et comportent plusieurs avantages. En effet, ils fonctionnent en réseau en mode Thin Client et n’utilisent donc pas de disque dur, mais un boîtier, un clavier, une souris et un écran, libérant les utilisateurs des soucis de gestion et d’opération d’un ordinateur classique. Tous les logiciels et applications sont mis en place dans un serveur central à distance géré par MT. Chaque Computer Club est équipé d’environ trois Net PCs.
Ces Computer Clubs ont permis à nombre de personnes dont des jeunes, des personnes âgées et des chômeurs, qui pour la plupart n’ont pas les moyens d’acheter un ordinateur, de se familiariser au matériel et aux logiciels informatiques, de s’ouvrir au monde ou encore d’approfondir leurs connaissances et leur culture dans plusieurs domaines. C’est fort du succès des cybercaravans du NCB qui sillonnent les quatre coins de l’île depuis 2000, que ces clubs informatiques ont vu le jour car les personnes ayant suivi des cours informatiques, sollicitaient un moyen permanent d’accéder à internet, les caravanes ne pouvant se rendre dans la même région toutes les semaines.
Près de 400 000 utilisateurs ont à ce jour ainsi bénéficié de l’accès gratuit à internet par le biais des clubs informatiques, avance le NCB.
Les  Computer Clubs qui verront le jour cette année seront implantés dans 50 centres communautaires, six Village Halls et ONG et dix à Rodrigues, annonce-t-on. Le NCB souligne par ailleurs que des mesures ont été prises afin de garantir l’utilisation de ces facilités aux personnes hors des heures de bureau. Un système de filtrage de contenu a d’ailleurs été mis en place par le Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) afin d’éviter l’accès à des contenus inappropriés.