Le Data Protection Office du Prime Minister’s Office veut sensibiliser davantage autour de la protection des données et de la vie privée, surtout avec l’avènement des dernières technologies. C’est dans cette optique qu’il a organisé aujourd’hui un atelier de travail ayant pour thème « Data Loss Prevention software, Cloud computing, social networking and forensic investigation » à l’hôtel Maritim, Balaclava.
La sécurité des données implique plusieurs enjeux : la protection de la vie privée et des informations confidentielles, entre autres. Dans un monde largement informatisé, il faut absolument assurer une transparence quant aux fichiers et traitements de données personnelles, de manière à éviter des abus, explique le Data Protection Commissioner, Drudeisha Madhub. Soucieux d’apporter les outils nécessaires pour faciliter l’éducation numérique et conscient de la place croissante qu’occupent les données personnelles dans le développement du numérique, le Data Protection Office a organisé cet atelier de travail ciblant les Data Controllers, les Data Processors et autres parties prenantes. Présent à l’ouverture de l’atelier ce matin, le ministre des TIC, Tassarajen Pillay Chedumbrum, a abondé dans le même sens, soulignant que la protection des données concerne toutes les parties prenantes.
Avec l’avènement des réseaux sociaux où les photos et les vidéos sont devenus le coeur des activités du Web et où les utilisateurs révèlent des informations d’ordre personnel, comme leurs centres d’intérêt, leurs photos, ce qu’ils aiment ou pas, il faut être prudent. Ces informations peuvent être utilisées pour des publicités ciblées ou par d’autres personnes et à d’autres fins. Avec la technologie du Cloud Computing, la question de la sécurité est décisive. S’adressant aux participants de cet atelier de travail technique, le Data Protection Commissioner Drudeisha Madhub a d’ailleurs fait ressortir l’objectif que Maurice soit reconnue davantage par l’Union européenne comme un des pays appliquant le mieux les préconisations en termes de protection de données.
Le Data Protection Office s’est engagé dans la publication déjà de deux directives qui définissent les concepts de protection de données et le respect de la vie privée, de même que les obligations des Data Controllers, intitulés « Data Protection — Online Behavioural Advertising, Search Engines and Social Networking Sites, what is the connection ? » et « Privacy Enhancing Technologies — An absolute necessity for effectives compliance with date protection laws ».