Photo publiée sur la page Facebook de Kaushik Jadunundun

Kaushik Toolseedev Jadunundun, 57 ans, et membre du conseil d’administration de l’Information and Communication Technology Authority (ICTA), a été inculpé pour infraction à l’Information and Communication and Technologies Act à la Bail and Remand Court dimanche suite à une plainte de l’activiste social Jameel Peerally consignée à la police. Le quinquagénaire a dû s’acquitter d’une caution de Rs 15 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 100 000.

Dans sa déposition à la police samedi, Jameel Peerally, assisté de Me Sanjeev Teeluckdharry, avance que la veille, il faisait la distribution de vivres à des nécessiteux de Cassis lorsque ses proches l’ont informé que le quinquagénaire avait posté une vidéo sur sa page Facebook dans laquelle Kaushik Jadunundun aurait tenu des propos « racistes, diffamatoires et insultants » à son égard. Le plaignant a sauvegardé la bande son sur son cellulaire et devait ensuite prendre contact avec son avocat. Le lendemain, il s’est rendu au poste de police des Line Barracks pour porter plainte, ajoutant que le suspect l’avait plusieurs fois traité de « cochon » et l’avait accusé d’avoir voulu « inciter à la haine raciale » suite à un commentaire qu’il avait posté sur sa page Facebook et dans lequel il avait allégué qu’il y aurait « des actes de violences » dans certains faubourgs de la capitale après la fermeture de supermarchés et boutiques dans le sillage du couvre-feu sanitaire.

Il convient de rappeler que Jameel Peerally avait été arrêté par la Cybercrime Unit le mois dernier. Il avait alors expliqué que sa « bonne foi » avait été trompée par une « fake news » et qu’il s’était excusé sur Internet quelques minutes seulement après avoir posté cette fausse information. La police l’avait cependant inculpé pour infraction à l’Information and Communication and Technologies Act. Dans le cas présent, l’intéressé affirme qu’un membre de l’ICTA aurait fait référence à cette affaire, et ce alors que l’enquête policière est en cours, allant jusqu’à le menacer de le « mettre en détention » à Alcatraz. Or, Jameel Peerally explique dans sa plainte que Kaushik Jadunundun, en tant que membre de l’ICTA, est « au courant » que « to send or post any electronic message which is of an offensive nature which causes annoyance, humiliation, inconvenience, distress or anxiety to any person » constitue un délit. Aussi demande-t-il à la police « d’agir rapidement » et « d’examiner les appareils informatiques » du suspect. Le cas a été immédiatement référé au Central CID.

Dans l’après-midi, la Cybercrime Unit a débarqué au domicile du quinquagénaire à Port-Louis, où les policiers ont saisi des appareils. Puis Kaushik Jadunundun a été conduit aux Casernes centrales, où il a ensuite été rejoint par son avocat, Me Raouf Gulbul. Lors de son interrogatoire, il a nié les accusations portées contre lui et avance que ladite vidéo a été « manipulée ». Néanmoins, l’équipe de l’inspecteur Robin Bhundoo lui a signalé qu’il a quand même posté la vidéo sur sa page Facebook. Après son arrestation, le suspect a été placé en détention à Alcatraz.

L’Information and Technology Unit de la police devrait examiner la vidéo dans les prochains jours afin de confirmer son authenticité. L’enquête se poursuit sous la supervision du surintendant Rugbur.