Les Racing Stewards ont, vendredi dernier, ouvert une enquête sur le consentement du jockey Gaëtan Faucon d’avoir enfreint des termes de son contrat le liant à l’écurie Maingard et aussi les Rules Of Racing du Mauritius Turf Club. Le Français a été pénalisé sous le règlement 53 (g) pour avoir accepté des cadeaux (argent et nature) sans l’agrément de son entraîneur. Il a aussi accepté d’avoir discuté des chances des chevaux de l’écurie avec des propriétaires de l’établissement et il a été pénalisé sous le règlement 53(h). Pour les deux offenses, il a été sanctionné d’une mise à pied de 6 journées mais les deux infractions devant être purgées concuremment. Il avait aussi été reproché à Gaëtan Faucon d’avoir rencontré des personnes peu recommandables, mais cette charge n’a pas été retenue, faute de preuves.
Outre le fait d’avoir été en contact avec des personnes qui étaient pointées du doigt, l’entraîneur soupçonne le jockey d’avoir fait transférer d’importantes sommes d’argent à l’étranger et d’avoir menti au sujet des sommes reçues. Gaëtan Faucon a reconnu qu’un des propriétaires de Ice Axe lui avait donné un cadeau en argent après le Maiden et que tout le monde à l’écurie, l’entraîneur et les palefreniers avaient aussi été récompensés. Il ajouta qu’il ne savait pas que c’était contraire aux règlements. Mais, à bien croire Ricky Maingard, les cadeaux qu’il soupçonne le jockey d’avoir reçus datent de la présente saison. Ce qui est quelque part étonnant, étant donné que son employé n’a remporté que quatre courses depuis le début de la saison.
L’autre point qui n’a pu être élucidé concerne les contacts fréquents qu’aurait eus le jockey avec des dénommés Marlon et François qui seraient des punters. Des rencontres qui ont été rapportées par des membres de l’écurie à Ricky Maingard. Ces membres n’avaient pas été satisfaits de certaines montes du jockey d’où leur menace de quitter l’écurie, mais aussi n’avaient pas apprécié que le jockey avait déjà donné des informations sur ses montes à des outsiders après sa rencontre hebdomadaire avec l’entraîneur le vendredi après-midi alors qu’ils n’étaient tenus au courant des chances des chevaux que le samedi matin. Il a aussi été rapporté que ces outsiders détenaient de meilleures informations.
Pour statuer sur les faits et sanctionner Gaëtan Faucon, les Racing Stewards, les trois à faire partie du board étaient  Ian Paterson, Marc Piat et Tanvir Adamjee, n’ont reconnu que ce que Gaëtan Faucon a voulu admettre.
Pourtant, Ricky Maingard avait trouvé que « Jockey Faucon lied to me when first challenged on the issue of accepting money without my knowledge as he said it only happened once when he received a ‘cadeau’ after winning the Maiden Cup from one of the horse’s owner. The amount he said he received also did not coincide with the amount the owner told me he was given.»
L’entraîneur, dans sa lettre adressée au Mauritius Turf Club a tenu à souligner que «I understand the MTC through the auspices of the local authorities can request information from the French authorities with respect to bank transfers made into the bank accounts of G Faucon and/or his common law wife Helene Charlton (I have reason to suspect that the latter’s bank a/c could have been used to circumvent jockey Faucon contractual restriction) to establish and trace the relevant sources of those payments in Mauritius if so required.»
La question que l’on serait tenté de poser est s’il existe une réelle volonté au MTC d’aller encore plus loin dans cette affaire et d’alerter la Gambling Regulatory Authority (GRA) à cet effet mais aussi d’interroger MM Marlon et François si d’aventure ils étaient des membres du club ou des propriétaires. On croit savoir que le premier nommé, cela a été dit par Gaëtan Faucon lui-même au cours de l’enquête, est membre des écuries Serge Henry et Merven et qu’il l’avait rencontré lors de son engagement par l’écurie Serge Henry.