Les automobilistes semblent afficher une vigilance légèrement plus prononcée sur les routes depuis un mois. En attestent les 7328 contraventions établies par la police depuis l’entrée en vigueur le 1er octobre des amendements à la Road Traffic Act, avec notamment des infractions routières plus sévèrement sanctionnées, en comparaison aux 8858 émises pour le mois précédent, soit 1530 de moins. La présence renforcée des effectifs de la police aux quatre coins de l’île semble ainsi avoir un effet dissuasif sur les conducteurs depuis le mois d’octobre. Et même le nombre d’accidents fatals qui avait pris l’ascenseur ces derniers mois connaît une légère baisse, soit 5 accidents fatals et 5 morts pour le mois d’octobre 2018, contre 7 accidents fatals et 7 morts le mois précédent. Cependant, si une légère baisse des infractions routières est perceptible, l’excès de vitesse demeure au premier rang du palmarès des contraventions dressées selon les données de la Traffic Branch, avec toutefois une baisse (902) du nombre de contrevenants entre octobre et septembre.

Depuis l’entrée en vigueur des nouveaux amendements à la Road Traffic Act, les automobilistes semblent avoir revu leur comportement. En atteste le tableau comparatif ci-dessous, avec des baisses notées quant aux infractions de la route entre les mois d’octobre et de septembre 2018, tenant compte cependant que le nombre d’automobilistes épinglés doublant sur une ligne blanche a augmenté, passant de 35 en septembre à 75 en octobre, et ceux roulant avec des vitres teintées au-dessus de la norme, passant de 232 le mois précédent à 264 en octobre 2018.

Alcool au volant : moins de contrevenants

S’agissant de l’alcool au volant, les pénalités étant désormais plus sévères depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi, la police a épinglé, pour le mois d’octobre 2018, 52 chauffeurs conduisant sous l’influence de l’alcool, soit avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite autorisée de 0,20g/l de sang. 12 autres conducteurs ont été testés positifs à l’alcool, mais avec un taux d’alcoolémie inférieur à 0,20g/l de sang. En septembre, le nombre de chauffeurs ayant consommé de l’alcool au-dessus de la limite autorisée était de 62. Et 58 avaient était testés positifs à l’alcool, mais avec un taux d’alcoolémie inférieur à 0,20g/l de sang.