En prévision des grosses pluies d’été ou celles liées à des événements climatiques imprévus, la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill entreprend actuellement un important projet de nettoyage et de réhabilitation des drains à Beau-Bassin. L’enveloppe consacrée à ce projet : près de Rs 5 M.
Éviter à tout prix qu’un drame humain similaire aux inondations meurtrières du 30 mars dernier ne se produise. C’est ce qui a, entre autres, motivé l’accélération de la campagne de nettoyage et de réhabilitation de drains, au coût de Rs 5 M, tombant sous la responsabilité de la municipalité. La campagne a débuté à Colonel Maingard en septembre dernier, pour s’étendre à d’autres régions de la ville : Chebel, Coromandel, Roches-Brunes, Mont-Roches, les rues Royale, Palmier, Pépin, Magon de Médine et Randabel, entre autres.
La campagne de nettoyage a surtout mis exergue le fait que les drains n’ont pas été nettoyés depuis de très longues années. D’importantes quantités de déchets et d’ordures qui se sont accumulés au fil du temps ont été extraites des drains par les ouvriers, créant des monticules de déchets. Les travaux de nettoyage sont réalisés tant par des contracteurs dont la municipalité a loué les services que par les employés municipaux.
Dans certaines régions comme à Résidence Chebel ou à Mont-Roches, des drains ont été aménagés pour faciliter l’évacuation des eaux en cas de grosses pluies. À la Rue Arthur Maurice à Roches-Brunes, le conseiller Devesh Budlorun et des techniciens de la municipalité font remarquer qu’une pluie passagère suffit par moments pour que l’eau envahisse la route, gênant le passage des piétons et des automobilistes. À la rue Vuillemin, une importante quantité de silt deposit a été constatée lorsque les officiers ont procédé à l’ouverture des drains. Un technicien explique que ces silt deposits sont la cause de l’érosion mais aussi de l’incivisme — déchets, sacs en plastiques, emballages, entre autres.
À Canal Albatros, les ouvriers sont à pied d’oeuvre pour réhabiliter le storm drain long de 300 mètres, qui a été fragilisé par le passage du temps. Ces storm drains construits à l’époque coloniale traversent toute la région de Colonel Maingard et passent sous la route Royale à Beau-Bassin. Devesh Budlorun fait remarquer que ce passage était complètement bouché. « L’état de ces drains était particulièrement déplorable », affirme le conseiller. Dans cette région, en sus du débordement des drains et des canalisations lors des grosses pluies, les habitants font également face à des problèmes de pollution et de santé. Les eaux usées ont, en effet, tendance à s’accumuler dans les drains, débordant parfois dans les cours. Elles prendraient plusieurs jours pour s’évaporer, dépendant des conditions météorologiques, causant une odeur nauséabonde et la prolifération de moustiques et autres bestioles.