Dans son Budget 2014, le ministre des Finances prévoit, sur les trois prochaines années, un investissement total de Rs 54,7 Mds, dont Rs 18,4 Mds pour 2014, pour les infrastructures. Ces investissements auront quatre objectifs : mettre en place une infrastructure pour une plus grande connectivité avec le reste du monde ; rendre le trafic routier plus fluide ; mettre en place un système de transport public plus efficient et plus sécurisé ; et promouvoir une fourniture d’eau et d’électricité régulière à un prix compétitif.
Pour Xavier-Luc Duval, se connecter au reste du monde pour le transport des marchandises, services et des personnes est crucial dans le cadre de nos ambitions économiques. Le gouvernement veut, dit-il, ainsi saisir les vastes et nouvelles possibilités qu’offre désormais le nouveau terminal du Sir Seewoosagur Ramgoolam Airport de Plaisance pour développer un « Aviation Hub » autour de notre aéroport international. Ce hub fait partie de notre « Build Mauritius Plan », dit-il.
Dans ce contexte, un Master Plan sera élaboré et comprendra les quatre éléments suivants : un « Passenger Hub », un « Cargo Hub », un centre régional de formation des techniciens et, éventuellement des pilotes, ainsi qu’un « Centre for Maintenance Repairs and Overhaul for Aircrafts ».
En attendant la réalisation de ce projet, Airports of Mauritius Ltd étendra les facilités « Cargo and Freeport » sur 72 hectares grâce à un investissement total de Rs 525 millions. Xavier-Luc Duval estime que ce projet, dont la finition est prévue fin juillet 2014, ainsi que la construction d’un hôtel à l’aéroport, prépareront le terrain pour l’« Aviation Hub ».
Deuxième élément du « Build Mauritius Plan » : la modernisation continue de notre port. Le gouvernement prévoit à ce sujet une enveloppe de Rs 3,2 milliards en 2014 et une autre de Rs 2,3 milliards pour les deux années suivantes. « Nous avons de bonnes raisons de croire que des investissements stratégiques dans le développement et la modernisation de notre port seront déterminants pour notre projet d’Ocean Economy », a commenté le Grand Argentier.
Ces investissements dans le port couvriront notamment l’extension du quai au Mauritius Container Terminal, le dragage du canal de navigation pour accueillir les porte-containers de 3e génération, la construction d’un terminal pour paquebots au Christian Decotter Terminal, l’amélioration du Multi-Purpose Terminal et la construction de routes d’accès et autres travaux à Fort-William.
D’autre part, a poursuivi Xavier-Luc Duval, le gouvernement se propose de construire un Logistics Parks pour étendre les facilités portuaires sur environ 65 hectares, qui se trouve dans la zone de Jin Fei. Cela comprendra de l’espace pour un dépôt de containers,  des hangars, des lignes d’assemblages et d’autres activités de logistiques.
Dans le cadre de l’accélération du  « Build Mauritius Plan », le gouvernement veut également créer une « Marine Services Platform », qui sera un deuxième nouveau pillier de notre économie, a indiqué le ministre des Finances. Objectif : tripler à moyen terme le « bunkering traffic » (ravitaillement en combustible et les activités relatives), qui s’élève actuellement à Rs 300 000 tonnes, en libéralisant le « bunker trade ». « Ce projet vise à augmenter les facilités de “bunkering” et les autres activités qui y sont liées. Ainsi, des opérateurs, autres que la State Trading Corporation, pourront aussi importer des produits pétroliers, ce qui attirera des investissements privés de plus de Rs 2,5 milliards dans le port d’ici 2016 », a commenté le ministre.
Un « Petroleum Hub », avec la construction  d’un « Petroleum Terminal », est un autre axe du « Build Mauritius Plan » que veut développer le gouvernement. A cet effet, a poursuivi Xavier-Luc Duval, le gouvernement a commencé la construction de réservoirs pour des produits pétroliers d’une capacité de 25 000 tonnes métriques pour la réexportation dans la région.
Autre priorité du « Build Mauritius Plan », selon le Grand Argentier : un système de transport public « people centered ». Outre les projets en cours, les priorités du gouvernement sont les suivantes : la construction d’un échangeur entre les ronds-points de Phoenix et de Jumbo, un pont sur la Grande-Rivière-Nord-Ouest reliant Coromandel et Sorèze sur la M1, et la construction d’un tunnel sous la montagne des Signaux pour rejoindre le Champ-de-Mars.
Autre élément de ce système de transport : l’institution d’un « Bus Replacement Mechanisme », qui prévoit des subsides à hauteur de Rs 1 million aux compagnies d’autobus pour chaque « semi-low floor bus » acheté jusqu’à un maximum de 200 bus annuellement. Ce projet sera financé par le prélèvement d’une roupie pour chaque litre de produit pétrolier. D’autre part, la TVA sur les bus sera abolie. Ces deux mesures réduiront le prix d’achat d’un bus à hauteur de Rs 1,6 million.
Xavier-Luc Duval a par ailleurs annoncé que la CNT fera, en 2014, l’acquisition de 100 « semi-low floor ». Et de lancer que des 11 soumissionnaires pour l’Expression of Interest dans le cadre du projet de métro léger (Mauritius Light Rail Transit Project), six ont été présélectionnés et invités à soumettre leurs propositions détaillées.
Dans le domaine des services publics, le gouvernement augmentera d’abord d’ici 2015 la capacité de la centrale de Saint-Louis à 60 mégawatts, au coût de Rs 3 milliards. Ensuite, le CEB signera des accords avec des producteurs privés d’énergies renouvelables. On estime à Rs 5 milliards l’investissement qui sera ainsi injecté dans l’économie. Par ailleurs, la vente d’électricité sera libéralisée, permettant aux entreprises de vendre directement leur électricité à leurs clients. Le CEB a également commandité une étude de faisabilité sur l’utilisation du gaz naturel (LNG) pour faire tourner les centrales électriques du pays alors que le gouvernement encouragera les Medium Scale Distributor Generators à vendre directement au CEB leur surplus énergétique produit à partir de sources renouvelables. Enfin, une campagne sur l’efficience énergétique sera prochainement lancée.
En ce qui concerne la fourniture d’eau, un nouveau Water Authority Bill sera présenté, a annoncé le Grand Argentier. Ce projet de loi prévoit la fusion de la CWA, de la Wastewater Management Authority et de l’Irrigation Authority.
D’autre part, d’ici 2016, les tuyaux du système de distribution de Mare-aux-Vacoas seront remplacés pour un coût additionnel de Rs 1,3 milliard, a encore annoncé le ministre. En outre, la station de traitement d’eau de Pailles sera complétée au coût de Rs 470 millions.
Xavier-Luc Duval a enfin annoncé la création d’un Build Mauritius Fund, un fonds spécial sous la Finance and Audit Act, pour financer les divers projets du « Build Mauritius Plan ».