Annoncés en mars dernier, les travaux de la nouvelle route d’accès vers l’aéroport, qui ont démarré au mois de mai, progressent à grands pas. Le ministère des Infrastructures publiques a émis trois conditions auprès de la Road Development Authority et du cabinet Lux Consult pour que les entrepreneurs respectent les délais afin qu’aucune variation des coûts ne surviennent, tenant compte également qu’il ne fera aucune concession sur la qualité.
Les entrepreneurs, en l’occurrence JV Colas/General Construction, affirment que la nouvelle route, visant à répondre à un volume supplémentaire de trafic qui sera généré dans la région sud de l’île, sera prête en mai 2017. Cela, dans le cadre des projets de développement qui seront entamés, dont la création d’une zone de cargo et de port franc, appelés à voir le jour au niveau de l’aéroport, ainsi que la création de la première smart city à Maurice, à l’initiative du groupe Omnicane.
Au niveau du rond-point de Mare d’Albert en direction de l’aéroport, d’importants travaux sont en cours. Après le défrichage du terrain de 50 arpents offert à l’État par Omnicane, les ouvriers de Colas/General Construction s’activent actuellement à “profiler” la nouvelle route d’accès vers l’aéroport. Longue de 4,5 km, à deux voies de 7,3m de large, surplombée d’un fly-over et de deux ronds-points au niveau de l’autoroute M2, elle reliera ainsi Plaine-Magnien à Mare d’Albert. Ces travaux s’étaleront jusqu’à l’hôtel Holiday Inn, pour relier la nouvelle route à l’autoroute menant vers l’aéroport.
Si la construction de cette nouvelle route au coût de Rs 603M est totalement financée par le gouvernement, Omnicane devrait prendre en charge l’aménagement paysager de cette région. La route devrait aussi servir d’alternative aux automobilistes en cas d’urgence à l’aéroport. À ce stade, les travaux de terrassement sont pratiquement terminés, nous indique l’entrepreneur, soulignant que les travaux pour les drains démarreront bientôt, notamment avant ceux de la route. Et parallèlement, à partir du mois d’août, les ouvriers mettront la main à la construction de l’autopont. Un premier du genre à Maurice, notamment en termes de largeur.
Cette nouvelle route marque ainsi la première phase des grands travaux d’infrastructure de Rs 15 milliards que projette le ministère de tutelle dans le cadre de son programme de décongestion routière.