La RDA est d'avis que d’ici octobre tous les travaux seront complétés.

Sur l’autoroute M1, non loin du Caudan, les ouvriers de TCL-GCC Jonction M1-Deschartres JV, compagnie qui a raflé ce contrat de Rs 321M (hors TVA), mettent les bouchées doubles. Ils travaillent d’ailleurs de nuit pour pouvoir livrer à temps le projet. A l’allure, l’autopont de Decäen sera effectivement une réalité d’ici décembre 2018. A ce stade, 60% des travaux sont complétés.

Chaque mois, les travaux progressent de 10 à 15 %. Après les pylônes pour supporter la rampe qui descend pour rejoindre plus loin la rue Lord Kitchener, les murets de support de chaque côté, place actuellement au montage des poutres sur le côté gauche de l’auto-pont arrivant de Cassis. Et depuis quelques jours, les camions avec des grues sont sur place chaque nuit, aux alentours de 19h, pour le montage des poutres. Une fois ces poutres installées, un béton sera coulé par-dessus et la plate-forme servira de route pour les véhicules arrivant du sud pour entrer dans la capitale.

Ce projet de viaduc de Decaën, qui s’inscrit dans le prolongement de la M1 en arrivant du sud, à la hauteur du rond-point du Caudan, entrepris depuis février dernier, a en effet pour objectif de décongestionner l’entrée des véhicules dans la capitale. Ainsi, l’auto-pont de Decaën par une sortie, via la passerelle axée sur la gauche, traversant l’autoroute pour atteindre la rue Lord Kitchener, permettra aux automobilistes venant du sud d’entrer dans la capitale en évitant la place d’Armes. Ceux qui viennent du Nord et qui doivent se rendre dans le centre de Port-Louis pourront, eux, toujours tourner, comme actuellement, sur la gauche à la place d’Armes. Et les automobilistes arrivant du Nord et souhaitant se rendre vers le sud disposeront toujours des trois voies d’autoroute comme c’est le cas actuellement. Ce qui facilitera davantage le trafic, ce sont les nouveaux feux de signalisation.

Toute cette partie de la capitale sera sous le contrôle d’un intelligent transport system, soit des feux de signalisation synchronisés incluant une reconfiguration des feux à la place d’Armes, de sorte que le trafic pour arriver et sortir de Port-Louis soit coordonné et ne soit pas congestionné. Ce premier intelligent transport system sera reproduit dans d’autres régions de l’île, une fois qu’il aura fait ses preuves. En attendant son installation, les travaux continuent sur l’autoroute M1 pour que la construction de l’auto-pont Decaën soit terminé selon les délais imposés.

A la Road Development Authority (RDA), on est d’avis que d’ici octobre tous les travaux seront complétés. Toutefois, le nouvel auto-pont ne sera accessible qu’en décembre.