Photo illustration

Durée des travaux : 4 ans, à compter de mars 2020

Rs 3,4 milliards. C’est la somme que coûteront les travaux de construction d’une nouvelle route qui reliera Flic-en-Flac à La Vigie. Les travaux pour ce projet visant à désenclaver le trafic de l’ouest vers le centre devraient démarrer fin février-début mars 2020. Les explications sur ce projet ont été fournies à la presse par le General Manager de la Road Development Authority (RDA), Nazir Mowlabaccus, lors d’une visite de site vendredi, en présence des ministres des Infrastructures nationales et du Transport, Bobby Hurreeram et Alan Ganoo, et des représentants de la compagnie sucrière Médine, partenaire du projet à 50%.

La première phase de ces travaux s’étendant sur 27 km démarrera dans trois mois, avance la RDA, expliquant que, d’une part, ce sont les autorités locales qui géreront les travaux de construction d’une durée de deux ans de la route de 12 km reliant La Vigie à La Marie. Cette route, au coût de Rs 1,6 milliard, reliera La Vigie à Pierrefonds via le rond-point de La Brasserie, en passant également par Henrietta où, respectivement, deux rondspoints seront aménagés. Un fonds de Rs 600 millions sera déboursé parallèlement à l’acquisition de certains terrains sur le passage pour la construction de la route reliant La Vigie à La Brasserie. Les travaux du by-pass reliant Flic-en-Flac à Pierrefonds, qui seront entrepris simultanément aux frais de Médine Ltd, coûteront eux environ Rs 700 millions.

La 3e phase du projet consiste à relier ces deux nouvelles routes, soit au travers d’une route en parallèle de celle existante menant de Beaux Songes vers Flic-en-Flac, la B2, sera à la charge de la RDA et passera par un sugar cane track qui a atteint aujourd’hui ses limites. Les estimations pour la construction de ce segment de route tourne autour de Rs 500 millions. « La vision du gouvernement est d’avoir une route sécurisée puisse désenclaver l’actuelle route d’entrée et de sortie menant de et vers Flic-en-Flic », explique Nazir Mowlabaccus.

Le Flic-en-Flac Bypass, qui s’inscrit en marge du projet de smart city de Médine, devrait décongestionner la circulation routière non seulement au niveau de Flic-en-Flac, mais également le trafic arrivant du sud et de l’ouest, a souligné Alan Ganoo, faisant ressortir que la circonscription N°14, où il a été élu, en sortira bénéfi ciaire.