Les autorités se seraient-elles pliées aux différents lobbys pour éviter à la Ring Road de traverser certaines zones limitrophes de la capitale? C’est la question que se posent de nombreux observateurs suite à la décision du ministère des Infrastructures Publiques (MPI) d’abandonner le tracé de la Ring Road au delà de Tranquebar. Toutefois, le ministère des Terres et du Logement affirme que la délocalisation des squatters est toujours « on. »
Si au tout début, la Ring Road, projet de route circulaire de 10,5 km vieux de plus de 30 ans, devait s’étendre de Sorèze au Quai D en passant par le pied de la montagne Qouin Bluff, montagne des Signaux, Château d’Eau, Tranquebar, colline Monneron, Vallée Pitot et Caro Laliane, il semblerait que ce ne serait plus le cas. C’est, en tout cas ce, qu’affirment des cadres proches du dossier tant au niveau du ministère des Infrastructures Publiques qu’à la Road Development Authority (RDA). Pour cause, disent-ils, avec la construction du Dream Bridge, il n’y a plus lieu de poursuivre le tracé jusqu’à Vallet Pitot. « Avec l’érection du Harbour Bridge rejoignant Quai D, ce besoin ne se fait plus sentir. Il est beaucoup plus facile de passer par Caudan pour rejoindre le Quai D. Du coup, la trajectoire du projet initial sera modifié », laisse-t-on entendre au niveau de la RDA.
Les fouilles du tunnel de 775 m de long devraient commencer l’année prochaine. Une route y sera annexée menant à Tranquebar. De là, les automobilistes pourront rejoindre Château D’Eau aux alentours de Champ de Mars. « Faut-il réellement investir autant d’argent dans ce tunnel si le plan initial de la route circulaire a été abandonné? », s’interrogent certains professionnels.
La raison avancée ne convaint donc pas, d’autant que des travaux de terrassement de la montagne à hauteur de Sorèze ont été déjà faits au détriment de l’environnement et au préjudice de plusieurs millions de roupies des fonds publics jetés par les fênetres.
Initialement, la 2e phase devait voir la construction d’un tunnel de 775 m de long sous la Montagne Quoin Bluff qui aurait débouché sur Château D’eau en longeant le flanc de la Montagne des Signaux jusqu’à Tranquebar. Par la suite, elle aura dû traverser à l’arrière de la colline Monneron avant de rallier Valley Pitot, Plaine-Verte, Cité Martial, Route Nicolay et le Quai D. Dès 2010, les quelque 384 squatteurs empiétant sur le tracé de la Ring Road à Vallée Pitot ont sevèrement résisté à une éventuelle délocalisation.
Pourtant, les observateurs ne manquent pas de faire ressortir que « le compulsory acquisition » des terres à Les Salines est en cours en vue du Dream Bridge, malgré l’opposition des habitants. La frustation est d’autant plus grande que certains estiment que les lobbys politiques en faveur des squatters du nord de la capitale  semblent avoir pesé de tout leur poids pour une modification du tracé avec une fin de cette Ring Road à Tranquebar. « Une politique de deux poids deux mesures », avancent-ils.
Or, le ministre Abu Kasenally déclare à Week-End, hier, que le projet de délocalisation de ces squatteurs est toujours « on. » en ce qui concerne son ministère. Des notices d’évacuation ont déjà été servis pour ceux se trouvant sur le projet du tracé en affirmant que les autorités cherchent des sites alternatifs. A ce stade aucune modification du tracé de la Ring Road n’a été communiqué au ministère du logement.