Les travaux d’élargissement du pont Colville Deverell, à Moka, avancent à grands pas. Ce matin, les ouvriers entament l’installation des 16 beam girders, importées de Luxembourg. Ainsi, la motorway sur le côté gauche du pont en direction de la capitale sera fermée à la circulation ce week-end. Si les travaux ne se terminent pas à dimanche soir, ils se poursuivront le week-end suivant.
Si vous passez par le pont Colville Deverell ce week-end, vous verrez de grandes cranes soulevant des beam girders en fer et de couleur verte, pesant des dizaines de tonnes pour les installer sur les structures en béton construites à côté de l’ancien pont qui soutiendra la troisième voie actuellement en construction. Ces beam girders sont arrivées à Maurice la semaine dernière par voie maritime. Elles ont été transportées du port au site du pont Colville Deverell par les soins de EBS Ltd, une entreprise spécialisée dans le heavy haulage and contract lifting. Douze de ces beam girders sont d’une longueur de 23 mètres et quatre d’une longueur de 41 mètres. Elles sont d’une profondeur de 1,1 mètre et font 400 mm de large.
Le Senior Manager (Civil Engineering) à la Road Development Authority (RDA), Ibrahim Adia, indique que toute la longueur du pont a été divisée en trois parties — 23 mètres, 41 mètres et 23 mètres. Quatre beams seront posées sur chacun de ces espaces, avant que des cross beams ne viennent les sceller et les rendre plus solides. Puis, des slabs en béton seront posées sur ces beams et finalement l’on procédera à l’asphaltage. La troisième voie sera ainsi prête et au même niveau que la motorway existante, déclare Rajendra Kumar Ghoorahoo, Principal Technical Officer à la RDA. Il ajoute qu’un espace de 50 mm séparera l’ancien pont sur la motorway et le nouveau sur lequel traversera la troisième voie. « Avec le temps, les structures qui soutiennent les ponts cèdent de quelques centimètres ou plus sur une certaine période. L’ancien pont, qui a été construit il y a 30 ans, s’est déjà consolidé. Nous ne pouvons donc, coller le nouveau pont à l’ancien. Il va craquer à un certain moment », soutient-il, avant d’ajouter qu’il faut séparer les deux, « c’est incontournable ». Au niveau du pont, la troisième voie sera d’une largeur de 8,5 mètres ; ce qui devrait aider en cas de panne d’un véhicule quelconque à cette hauteur. « Imaginez un véhicule qui tombe en panne sur la troisième voie aux heures de pointe. Comment faire pour que les autres véhicules font marche arrière ? C’est la raison pour laquelle la largeur de 8,5 mètres est prévue. On s’en sortira plus facilement », explique M. Ghoorahoo. Ibrahim Adia indique pour sa part que des trottoirs de 1,8 m de large sont également prévus sur la troisième voie, comme sur l’autre côté du pont, soit en direction des Plaines-Wilhems. Des barrières en béton seront installées afin de protéger les piétons. « Même si un véhicule dérape, il ne pourra atteindre le piéton. Il se heurtera à la barrière en béton », fait-il ressortir.
L’aménagement de ces beam girders demandent de l’espace car plusieurs gros équipements seront engagés dans ces travaux. Ces travaux seront étalés sur deux week-ends et si besoin est, ils se poursuivront sur un troisième week-end également. Pour Vijay Ujoodha, directeur de EBS Ltd, ce sera un travail très impressionnant avec les cranes soulevant les beam girders pour les placer à leurs endroits respectifs. « Tout devrait bien se passer, sauf s’il y a trop de vent, cela peut nous gêner dans notre tâche », conclut-il.