La route Terre-Rouge/Verdun permettra de désengorger le trafic dans la capitale. Les véhicules sortant du nord et devant se rendre sur le plateau central ou à Plaisance pourront l’emprunter pour rallier Trianon et, de là, rejoindre les artères existantes. Ceux se rendant dans le nord pourront à l’inverse utiliser cette route.
La route Trianon/Verdun, longue de 8 km, passe quant à elle par Valentina, Côte d’Or et Verdun. À hauteur du rond-point de Côte d’Or, les automobilistes ont le choix de rejoindre la bretelle de gauche menant à St-Pierre et de droite à hauteur d’Hermitage. À l’avenir, avec l’ouverture de cette route, les ingénieurs ayant travaillé sur ce projet soutiennent que l’on pourra rejoindre Verdun en moins de 10 minutes au lieu d’une heure — cela tout en évitant les villages Helvetia et St-Pierre — comme c’est actuellement le cas avec les embouteillages monstres. De Verdun à Trianon, les automobilistes auront le choix et pourront se diriger vers la Cybercité à Ebène, Rose-Hill ou prendre la slip-lane en direction de Port-Louis ou à gauche vers Curepipe ou encore vers Phoenix à travers le nouveau rond-point de Bagatelle/Valentina.
Mais la bretelle Bagatelle/Valentina, au coût de Rs 280 millions, a pris un retard considérable en raison d’un litige en cour pour l’acquisition des terres. Grâce à la construction de cet autopont, les automobilistes devraient en moyenne économiser 30 minutes en sortant du rond-point Dowlut à Phoenix pour dépasser l’autre rond-pont sis au niveau du MITD House. Mais avant que cela ne se concrétise, il faudra attendre encore. À 200 mètres du carrefour du MITD de Phoenix, les véhicules pourront éviter les deux ronds-points en empruntant Valentina grâce au Trianon Link Road. Les usagers auront le choix entre trois bretelles menant à Réduit, Bagatelle ou encore Ébène. La route se poursuit ensuite vers Verdun, en passant par le St-Pierre Bypass, alors qu’une autre bretelle mène vers Réduit. Il faudra toutefois attendre la fin des travaux entre Valentina et Réduit pour que le fly-over soit opérationnel. En effet, ce tronçon de l’autoroute est associé à l’autoroute Terre-Rouge/Verdun.
Par ailleurs, la nouvelle chaussée du pont Conville Deverell destinée à soutenir la troisième voie sur une distance de 3,5 km jusqu’à Montebello se fait toujours attendre. Lors d’une visite en début de novembre dernier, les ingénieurs soutenaient qu’un retard a été noté en raison de la visite du président Gabonais et des pluies battantes ayant empêché les ouvriers de travailler. Il était toutefois annoncé que l’ouverture se ferait fin novembre, mais tel n’est toujours pas le cas.