Environ 80% des travaux de construction de la route Bagatelle–Valentina Link Road sont terminés. L’inauguration de cette route, qui devrait soulager pas mal d’automobilistes se dirigeant vers le Sud, devrait se tenir à la fin du mois. C’est ce qu’a laissé entendre le ministre des Infrastructures publiques Anil Bachoo, qui était accompagné d’ingénieurs de la Road Development Authority (RDA), lors d’une visite sur le chantier hier matin.
« Ce projet de route, d’une distance de 3 km – et qui aura coûté environ Rs 425 millions –, avait pris un peu de retard, surtout par rapport à l’acquisition obligatoire des terres. Tout est désormais réglé et les travaux avancent normalement », a déclaré le ministre. Selon lui, de nombreuses mesures de précaution ont été prises dans la construction de cette route. « Il n’y aura pas de glissements de terrain ou d’autres problèmes. Cette route a été construite selon les normes internationales », a affirmé M. Bachoo. Le ministre se dit « heureux » pour les automobilistes roulant dans cette région du pays, qui seront « soulagés » car « ils n’auront plus à passer par le rond-point de Phoenix » pour se rendre dans les deux directions, soit vers le Sud ou vers le Nord. Passer par cette nouvelle route permettrait aussi d’économiser du temps. De même, elle devrait aider à décongestionner les ronds-points de Dowlut et de Pont-Fer, à Phoenix.
Les travaux ont débuté le 31 janvier 2011 et auraient dû se terminer le 11 octobre 2012. La date de livraison a été révisée au 31 janvier 2014 en raison des retards susmentionnés. A noter que les travaux sont financés par le gouvernement mauricien et la BADEA. Par ailleurs, le ministre a rappelé que le programme de construction de routes se poursuivra en 2014 avec le “by-pass” de Flic-en-Flac, la 2e phase de la Ring Road ainsi que le pont de Coromandel, à Sorèze, en sus de plusieurs autres petits projets visant à décongestionner les routes. A une question de la presse sur le port obligatoire du gilet par les motocyclistes, M. Bachoo a noté qu’il s’agit d’une « question de sécurité », rappelant que 67 motocyclistes ont perdu la vie dans des accidents de la route en 2013.