Le ministre des Finances et du Développement économique, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a eu hier, avec des dirigeants de la China Road and Bridge Corporation (CRBC), une réunion de travail au cours de laquelle la participation chinoise à des projets d’infrastructure a été évoquée.
Filiale de la China Communication Construction Company, société appartenant au gouvernement chinois, la CRBC a implanté une branche à Maurice et compte, selon le ministère des Finances, développer ses opérations sur le territoire local, mais aussi sur le continent africain. La compagnie, soulignent les milieux officiels, possède de solides références mondiales en tant que développeur d’infrastructures (routes, ports, aéroports). Elle participe également, lorsque les opportunités se présentent, au montage financier des projets de développement.
La CRBC, indique-t-on au ministère des Finances, a acquis une grande expérience dans le développement des zones économiques à travers le monde. « Dans la mesure où Maurice compte mettre en place des zones économiques spéciales (ZES) en Afrique, le ministre des Finances et du Développement économique a suggéré, dans cette optique, une collaboration plus étroite avec la compagnie chinoise », précise-t-on. Des discussions entre la CRBC et le Mauritius Africa Fund sur le projet de ZES au Ghana sont à l’ordre du jour.
Par ailleurs, on laisse entendre que le constructeur chinois souhaite aussi participer aux appels d’offres pour des projets de développement et de rehaussement des infrastructures à Maurice.
La rencontre d’hier s’est déroulée en la présence de l’ambassadeur de la République populaire de Chine à Maurice, M. Li Li.