Le Pr Chris Pierce, CEO de Global Governance Services Ltd, professeur associé de la City University de Londres et écrivain en vue en matière de “corporate governance”, a animé hier au Henessy Park Hotel à Ébène, un atelier de travail sur le thème « The Board, practices, composition, procedures and liabilities ». Organisée par le Mauritius Institute of Directors (MIoD), cette journée de formation a réuni les administrateurs, les dirigeants et les cadres du secteur des services financiers.
Les attributions du conseil d’administration et de ses directeurs sont de plus en plus complexes, et cette formation a été conçue pour les aider à mieux appréhender les risques liés au fonctionnement de cette instance, de même que les rôles respectifs de ses membres. Lors de son exposé hier, le Professeur Chris Pierce s’est attardé sur les pratiques et les procédures ainsi que l’ensemble des instruments réglementaires régissant les conseils d’administration. Il a fait un survol des encadrements, des directives et autres principes directeurs en vigueur au Royaume Uni, aux États-Unis et dans l’OCDE, ayant valeur de référence mondiale. Les participants ont pour leur part été invités à discuter des modèles de prescription en matière de gestion des risques, de divulgation de l’information, de délit d’initiés et d’opérations entre apparentés. Des questions liées à la performance des directeurs exécutifs et à la rémunération des directeurs non exécutifs, ainsi qu’aux bonnes pratiques en matière de rédaction des rapports annuels ont également été abordées. Cette journée de formation a apporté sept points de Continuous Professional Development (CPD) aux participants qui se sont conformés d’après les dispositions de la formation continue du MIoD.
Selon le Pr Pierce, afin d’évaluer l’efficacité de la bonne gouvernance d’une entreprise, l’établissement du rôle du conseil d’administration, les devoirs et responsabilités des directeurs, l’établissement des procédures de bonnes pratiques est important et doit être compris par tous les membres. La bonne gouvernance de l’entreprise implique également une bonne communication et diffusion des informations financières et non-financières, la protection des droits des actionnaires surtout ceux des actionnaires minoritaires, des politiques bien définies concernant les « party transactions », la mise en place de systèmes de gestion des plus efficaces tels des comités d’audit indépendants, des procédures de contrôle interne, des systèmes d’audit externe rigoureux, des comités de gestion des risques. Toutes les procédures et pratiques, dit-il, doivent être formalisées et communiquées à l’ensemble du personnel avec un code d’éthique mis en exécution.
Le Pr Chris Pierce en est à sa sixième visite à Maurice. En 2007, il fut délégué par la Banque mondiale dans le cadre d’un programme de formation sur la facilitation de Corporate Governance. Cette initiative déboucha, entre autres, à la mise sur pied, en 2008, d’un Institute of Directors. Depuis, Chris Pierce agit comme consultant auprès du MIoD et a animé, à ce jour, plusieurs ateliers de travail internes.