L’AfrAsia Bank est participante à l’initiative internationale appelée United Nations Global Compact (UNGC), visant à promouvoir les dix principes universels dans les domaines de l’environnement, des droits humains, du travail ainsi que dans le combat contre la corruption. L’UNGC réunit les agences des Nations Unies, les gouvernements, les entreprises et la société civile.
« Notre décision confirme l’engagement de notre groupe bancaire d’aligner ses opérations et stratégies et les dix principes de l’UNGC », souligne Thierry Vallet, Chief Executive Officer (CEO) par intérim d’AfrAsia Bank, dans un communiqué émis par la banque. La direction de celle-ci ajoute qu’elle continue à incorporer les principes de développement durable dans sa façon d’opérer. « L’AfrAsia Bank adopte des considérations sociales, environnementales et de bonne gouvernance, et s’assure qu’elles soient en conformité avec sa stratégie d’entreprise », fait-on ressortir.
L’approche de développement durable, précise la direction, concerne également la filiale spécialisée dans la gestion d’actifs, en l’occurrence AfrAsia Capital Management, qui s’attache au financement de projets innovateurs. L’UNGC compte déjà plus de 3 100 entreprises participantes et plusieurs centaines d’autres membres venant d’au moins d’une centaine de pays. Le gouvernement mauricien a déjà signé la Charte de l’UNGC alors que des entreprises telles Rogers, Ceridian Mauritius Ltd et Medine Ltd ont également annoncé leur participation.  
Notons que les dix principes de l’UNGC sont calqués sur la Déclaration universelle des Droits de l’homme, la Déclaration de l’Organisation internationale du Travail sur les principes fondamentaux et les Droits au Travail, ainsi que sur la Convention des Nations Unies contre la corruption.