Trois employés d’Innodis ont été pris de malaise hier, mercredi 15 mai, au sein de l’entreprise suite à « une propagation de produits chimiques » dans la chaine de production et le bloque d’administration, nous apprend Atma Shanto, syndicaliste des employés.

Les employés ont été transportés à l’hôpital Victoria et ont été admis en salle.

Le syndicaliste de la Fédération des Travailleurs Unis (FTU) a adressé une lettre au ministère du Travail afin qu’une enquête soit ouverte dans les plus brefs délais sur cet incident.

Il nous apprend que ce matin, lors des opérations au sein de l’entreprise à Phoenix, cinq autres personnes ont été prises de malaise. L’employeur a par la suite dû arrêter les opérations et laisser les autres employés rentrer chez eux.

« Ce n’est pas la première fois que ce type d’incident a lieu à Innodis de Phoenix. Toutefois, dans le passé, aucune action ni sanction n’ont été prises », déplore le négociateur.

Le syndicaliste réclame « des mesures » de la part du ministère du Travail. « Il faut que l’employeur obtienne le feu vert du ministère pour pouvoir relancer ses opérations. Il s’agit de la vie des travailleurs. Il faut une garantie sur leur sécurité », a-t-il plaidé.