Le groupe Innodis a terminé le premier semestre de son exercice financier 2012-2013 avec une hausse de son chiffre d’affaires (de Rs 2,03 milliards à Rs 2,2 milliards) mais les profits attribuables aux actionnaires ont accusé une légère baisse (-Rs 2,3 millions) pour s’élever à Rs 80 millions.
La direction du groupe considère que la performance d’ensemble sur les premiers six mois de la présente année financière a été satisfaisante et ce en se basant sur la progression des ventes. S’agissant du repli des bénéfices, elle explique que durant le dernier trimestre de 2012, il y a eu une augmentation des prix du maïs et du soja sur le marché mondial, poussant ainsi les prix des aliments pour la volaille vers la hausse tout en influant négativement sur les coûts de production des producteurs de poulet à Maurice dont Innodis.
Jean How Hong, Chief Executive Officer (CEO) d’Innodis, a déclaré au Mauricien que le groupe n’a eu d’autre choix que d’ajuster ses prix pour refléter la hausse des coûts de production. Cependant, il a rappelé que « le groupe a toujours eu le souci de proposer des prix raisonnables aux consommateurs, et dans cette optique, la direction n’a répercuté qu’une partie de la hausse des prix des aliments sur les prix du poulet ». Les prix ont été revus à partir du 15 janvier 2013. Jean How Hong a observé que l’entreprise se doit de faire montre de prudence quand elle augmente ses prix, afin de demeurer compétitive sur le marché.
Le CEO d’Innodis a annoncé que les autres lignes de produits du groupe ont connu une bonne performance, aidant à soutenir la rentabilité. Il a rappelé que durant le premier semestre, Innodis a été le premier distributeur de riz à Maurice à décrocher la certification Basmati-Special Grade, pour son riz Rimilda, et ce, à travers sa filiale Peninsula Rice Milling Ltd. Elle a aussi conclu un accord de distribution exclusive avec le Groupe St Aubin pour le thé Bois Chéri.
Innodis a également étoffé son offre de jus, avec Bingo. « Ce nouveau produit a été spécialement conçu pour être conforme aux normes en vigueur pour les jus de fruits qui peuvent être vendus dans les écoles (minimum de 50 % de teneur en fruits) », a indiqué le CEO. Par ailleurs, Innodis introduira très prochainement un nouveau produit, le “frozen Yoghurt” de la gamme Dairymaid. « C’est un produit très proche de la glace de par son goût et sa texture, mais fabriqué avec du yaourt », a-t-il précisé.
Au Mozambique, Innodis s’est trouvé un nouveau partenaire en Irvine’s, groupe déjà bien établi en Afrique dans l’industrie du poulet. Innodis a décidé de céder, vers la fin du premier semestre, 49,9 % de son actionnariat dans sa filiale au Mozambique, et s’attend à bénéficier de l’expérience d’Irvine’s en Afrique pour l’aider à accélérer ses plans d’expansion. Irvine’s devrait injecter une somme proche de Rs 100 millions à cet effet. Les nouveaux partenaires espèrent atteindre la barre des 80 000 poulets par semaine d’ici 2014, et 120 000 d’ici 2016 pour prendre d’assaut un marché au gros potentiel.