Finis les portables éraflés par les clés de sa maison. Désormais, les smartphones ouvrent toutes les portes, et pas seulement celles de la communication. Voici venu le temps des serrures intelligentes.
Gabriel Bestard-Ribas, le patron-fondateur de Goji, en avait marre que ses clés de maison éraflent son smartphone dans sa poche. Il a donc combiné les deux. Le résultat est une serrure qui sent quand le smartphone de l’habitant de la maison est à proximité. Non seulement elle lui ouvre la porte, mais l’accueille même par son nom.
Et ce n’est qu’un des exemples de “serrures intelligentes”, qui ont notamment été exposées au récent salon high-tech International CES de Las Vegas. La serrure de Goji mêle la technologie de l’internet mobile avec une mécanique vieille de plusieurs siècles. Une application installée sur le smartphone informe la serrure que quelqu’un est à proximité et, si c’est un habitant de la maison ou quelqu’un à qui il a donné une “clé numérique”, un message de bienvenue personnalisé apparaît et la porte s’ouvre.
Une caméra intégrée à la serrure prend en photo tous les arrivants. Les images des visiteurs, de même que des alertes sur les entrées, sont envoyées sur les smartphones des habitants par l’intermédiaire du réseau wifi de la maison. Des clés numériques temporaires, dont l’usage est limité dans le temps ou restreint à certaines périodes, peuvent par ailleurs être envoyées par courriel aux visiteurs ou à la femme de ménage.
“Il s’agit de vous permettre d’avoir confiance et de contrôler l’accès à votre domicile”, explique Gabriel Bestard-Ribas à l’AFP. “On a tous perdu ou donné des clés à quelqu’un qu’on ne voit plus; on ne sait pas si des doubles ont été faits.”
Les serrures, disponibles sur le site internet http://gojiaccess.com à 299 dollars pièce, commenceront à être expédiées en mars. Les vétérans de la serrurerie Kwikset et Schlage ont aussi présenté leurs serrures intelligentes au récent CES.