Les fortes averses de ce lundi ont provoqué des accumulations d’eau dans différentes régions. C’est la région du nord qui a été la plus affectée, avec des opérations de sauvetage à Cottage et à Mount, entre autres.

Au total, les officiers des Mauritius Fire and Rescue Services (MFRS) avaient effectué 57 interventions jusqu’à hier soir. Dans la plupart des cas, il s’agissait de cours inondées. À Cottage, des enfants ont été bloqués dans une garderie. Dans certains cas, l’évacuation a été faite en pirogue de la National Coast Guard. Ce sont les régions du sud-est, de l’est, du centre et du nord qui ont été les plus arrosées hier. Dès le matin, le National Disaster Risk Reduction and Management Centre a activé la Local Emergency Operations Command (LEOC) dans les régions de Flacq, Beau-Bassin/ Rose-Hill, Quatre-Bornes et Vacoas-Phoenix. Vers midi, les pompiers ont été appelés en renfort à Cité La Cure, où un chauffeur était prisonnier des eaux dans son JCB à Pont Marjolin.

Les officiers des MFRS sont aussi intervenus à Ferney et à Anse-Jonchée pour évacuer l’eau et nettoyer les débris sur les routes. Dans l’après-midi, c’est à Mount cette fois que les passagers d’un autobus ont dû être secourus par les pompiers. La police de la localité et la Bike Patrol Unit ont apporté leur collaboration à cette opération. À Amaury, ils ont dû intervenir pour secourir un enfant bloqué dans une maison en raison de la montée des eaux. C’est à Cottage que la situation s’est compliquée hier.

La région était inondée et les pompiers ont dû à la fois évacuer l’eau et venir en aide aux habitants. Dans certains cas, des pirogues de la NCG ont été utilisées pour les opérations de sauvetage à Cottage. Une cinquantaine de personnes ont dû être ainsi évacuées. Dans le même village, les 30 élèves d’une école préscolaire et garderie ont aussi été secourus, après avoir été bloqués dans le bâtiment. Le centre social de Piton a accueilli les personnes qui ont dû quitter leurs maisons hier soir.

Au total, les officiers de la MFRS ont effectué 57 interventions hier. Dans 40 cas, il s’agissait de pompage dans les cours et sur les routes. Cinq cas concernaient les sauvetages, quatre cas l’assistance à des patients, deux des opérations de pompage dans des maisons et cinq de déblayage des routes.