303 familles sinistrées ayant subi des pertes matérielles conséquentes lors des inondations du 13 février et du 30 mars derniers ont bénéficié d’une aide du Prime Minister’s Relief Fund. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre, Navin Ramgoolam, hier, lors du PMQT, en réponse à une question de Pravind Jugnauth. « Lorsque les victimes vont à la police, cela ne suffit pas », a précisé le chef du gouvernement, ajoutant : « Certaines personnes pensent que quand l’eau est entrée dans leur cour, elles sont éligibles. Elles ne le sont pas. »
Le Premier ministre devait indiquer que le gouvernement a reçu le soutien de compagnies privées qui ont offert des coupons pour l’achat de meubles et autres équipements pour la maison alors que d’autres ont apporté leur contribution au Prime Minister’s Relief Fund. Un premier exercice de distribution de coupons d’achat a eu lieu à l’intention des victimes des inondations du 30 mars le 5 avril dernier et un autre, le 30 avril, à l’intention des victimes et du 30 mars et du 13 février couvrant plusieurs régions de l’île.
Le PM a précisé qu’une étude complète a été faite par la police à des fins d’authentification à plusieurs niveaux auprès des sinistrés : la région, les noms des familles, la description de la maison et la nature des dommages et pertes. « All information collected was on the spot validation ». C’est pourquoi, selon le PM, ce soutien a pris plus longtemps que prévu. Il y a aussi, selon le Premier ministre, des personnes qui, encouragées « par des irresponsables, ont tenté de profiter de la situation ».
Le député du MMM Reza Uteem a fait savoir au chef du gouvernement que suite à ces inondations, il y a encore des centaines de familles qui attendent une aide du GM et a demandé si elles bénéficieront également de ces coupons. « Le 5 avril, j’ai indiqué qu’il est inévitable que des cas genuine ne soient pas dans la liste et que nous y remédierions s’ils sont vraiment genuine. Some people have protested but not all cases are genuine ».
Pravind Jugnauth a demandé au Premier ministre quels étaient les critères de l’attribution des coupons et s’il pouvait présenter la liste des bénéficiaires. Selon Navin Ramgoolam, la police n’était pas seule à y avoir travaillé. « Lorsque les victimes vont à la police, cela ne suffit pas. La police se rend sur le terrain et parfois, il y a deux familles dans une même maison. Si au premier étage, la maison n’a pas été affectée, la famille ne peut s’attendre à recevoir une allocation. Nous travaillons aussi avec les ONG et un autre groupe de policiers va sur le terrain pour valider. Certaines personnes pensent que quand l’eau est entrée dans leur cour, elles y ont droit. Elles n’y sont pas entitled ». Quant à la présentation de la liste, le PM a estimé que s’il le faisait, « people will start to make politics ».
Le leader de l’Opposition, Alan Ganoo, s’est quant à lui enquis de la somme totale donnée par le secteur privé et le montant déboursé de l’État après les inondations du 30 mars dernier. S’agissant du Prime Minister’s Fund, Rs 29 112 000 ont été déboursées depuis janvier, indique le PM ; Rs 13,5 M ont été déboursées sous forme de vouchers et une autre somme de Rs 29 M devait être citée par le chef du gouvernement.
Pour sa part, le député Veda Baloomoody a demandé quelle autorité gère cette affaire car souvent la police soutient que l’enquête a été faite et soumise aux autorités. « Est-ce Aurore Perraud, à part la police ? » Le PM devait répondre que n’importe quel membre de la circonscription en question, même de l’Opposition, pouvait étudier le problème avant d’ajouter que la liste de personnes est envoyée au Prime Minister’s Fund et diverses sections de la police pour être validée.