Avec la fin des recherches sur les lieux sinistrés du Caudan Waterfront et celle des procédures avec le recouvrement des victimes des inondations meurtrières du samedi 30 mars, une Judicial Enquiry, présidée par un des magistrats de Port-Louis, sera instituée en vue de situer les responsabilités dans cette catastrophe. C’est ce qu’indiquent des sources proches de l’Office of the Director of Public Prosecutions (DPP), en confirmant que l’une des étapes préalables demeure les conclusions de l’enquête policière, qui a dû démarrer depuis samedi même.
L’une des principales attributions de la Judicial Enquiry devra déterminer s’il existe des possibilités de Foul Play dans le drame ayant affecté plusieurs familles, dont celles de Wright de Curepipe et de Teewarry de Mahébourg ayant perdu deux proches chacune. À ce matin, aucune indication n’était disponible quant au calendrier ou encore la date du démarrage de cette enquête judiciaire car le dossier à charge de la police ne serait encore qu’à un stade embryonnaire.
Dans les milieux autorisés, l’on souligne que le magistrat qui se verra confier la responsabilité de conclure s’il y a Foul Play ou non, sous forme de négligence criminelle, peut décider de ne se cantonner qu’à l’aspect pénal du décès, principalement des six victimes dans le « Tunnel de la Mort » du Caudan et des deux autres dans le parking souterrain de deux étages de l’immeuble Port Louis Harbour Front. D’autres spécialistes en matière judiciaire affirment que la Judicial Enquiry peut également se prononcer sur les circonstances dramatiques de ces inondations.
« Il ne faut pas oublier que le magistrat désigné pour présider une Judicial Enquiry détient des pouvoirs élargis, soit quasiment ceux d’un juge d’instruction pour mener une enquête approfondie sur tous les aspects, aussi minimes soient-ils, ayant contribué aux répercussions des plus meurtrières. L’un des cas d’espèces reste la Judicial Enquiry sur le décès du Dr Hyderkhan dans le temps et menée par l’actuel DPP, qui ne s’était pas contenté d’opérer dans des paramètres restreints en allant au fond des choses pour identifier la véritable cause du décès de ce médecin par des spécialistes de la Santé. La lacune était l’absence d’un scanner dans les hôpitaux pour diagnostiquer une tumeur au cerveau », fait-on comprendre pour mieux situer l’importance de la Judicial Enquiry.
Au cas où l’option d’une enquête approfondie et élargie est favorisée, le Presiding Magistrate sera appelé à se pencher sur les mesures correctives prises et tout éventuel Contingency Plan élaboré par les autorités concernées, en particulier la Road Development Authority, les ministères des Infrastructures publiques et de l’Environnement, la municipalité de Port-Louis et la police suite aux précédentes inondations de la région partant du chantier de construction de la troisième voie à la hauteur du Ruisseau du Pouce jusqu’à l’Esplanade Bissoondoyal le mercredi 13 février dernier.
Chacune des parties concernées, y compris les contracteurs de General Construction, devra être entendue par la Judicial Enquiry sur les Mitigating Factors envisagés en cas de récidive de grosses pluies torrentielles après le traumatisme du Mercredi des Cendres. Ce volet de l’enquête devra être en mesure d’élucider les querelles de clochers des politiques quant à la « contribution du Ruisseau du Pouce » dans cette accumulation meurtrière d’eau au Caudan Underpass le samedi 30 mars.
Entre-temps, les réclamations des propriétaires de véhicules, soit 114, s’amoncellent dans les compagnies d’assurance. La majorité des voitures endommagées par les inondations, samedi, l’ont été dans la région de Port-Louis, en particulier à la rue La Poudrière, le tronçon de La Nationale entre Pailles et la Hindu House à Cassis, en raison de la présence d’une murette en béton sur le terre-plein de l’autoroute sous la supervision de la RDA, à la hauteur de la Place d’Armes et de La-Chaussée.