Quand de riches étrangers ont atterri en hélicoptère sur leur île, cinq des six habitants d’Ulva, en Ecosse, ont bien craint voir leur mode de vie toucher à sa fin. Ils ont donc décidé… d’acheter l’île.

Ulva, ses plages immaculées, ses collines luxuriantes et ses côtes escarpées, a été mise en vente en juillet par le sixième habitant de l’île, membre d’une famille aristocratique à qui elle appartenait depuis des décennies.

Les cinq habitants s’appuient sur une loi votée l’an dernier par le gouvernement nationaliste écossais de Nicola Sturgeon qui permet de suspendre la vente d’avoirs privés pour réserver aux communautés la première offre.

Cette législation est lourde de conséquences, dans une région où la moitié des terres appartient à 500 personnes, dont bon nombre de nobles qui possèdent châteaux et vastes domaines ruraux sans les habiter.

Les habitants d’Ulva ont huit mois devant eux. Le propriétaire, Jamie Howard, l’a mise en vente à 4,25 millions de livres (4,79 millions d’euros).

Les îliens ont lancé une collecte de fonds sur internet mais celle-ci étant insuffisante avec 1.000 livres (1.128 euros) récoltés quotidiennement, ils espèrent un financement du Scottish Land Fund, doté de 10 millions de livres par le gouvernement écossais, précisément pour financier ce genre d’opérations.

« La propriété communautaire est la voie à suivre », dit à l’AFP Emma McKie, 33 ans, qui se souvient d’un temps où une communauté agricole florissante vivait sur cette île de 12 kilomètres carrés au large de la côte ouest de l’Ecosse.

Une brochure en papier glacé vante l’occasion unique de posséder « l’une des plus belles îles privées d’Europe du nord ». Des magnats venus de Russie ou du Moyen-Orient ont commencé à défiler pour faire des repérages.

Les insulaires ont alors craint qu’un acheteur étranger les expulse et empêche l’accès à l’île. « Si vous aviez autant d’argent, pourquoi laisseriez vous l’île accessible au public au lieu de la garder pour vous tout seul? », résume Emma, qui tient le seul café de l’île, avec sa belle-soeur Rebecca Munro.

-AFP