L’Eastern and Southern Trade and Development Bank, aussi connue comme la PTA Bank ou banque du COMESA, aura un bureau régional à Ébène dans le même immeuble occupé par le secrétariat de la Commission de l’océan Indien (COI). Un accord portant sur l’hébergement de ce bureau régional à Maurice, a été signé ce matin au siège du ministère des Finances, par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, et le président de la PTA Bank, Admassu Tadesse.
La décision de la banque de s’installer à Maurice, a déclaré Xavier-Luc Duval, cadre avec « la stratégie africaine bien définie et très dynamique du pays ». Pour le vice-Premier ministre et ministre des Finances, une telle démarche de la part de Maurice et de la PTA Bank sera une « win-win situation » pour les deux parties car elle servira à un partage de connaissances sur les questions touchant à la finance.
Xavier-Luc Duval a observé que pour être un hub de renom et incontournable dans la région, Maurice se doit d’attirer des institutions financières de qualité qui vont renforcer son image au plan international. La PTA en fait partie et sa présence sur le sol mauricien suit celle du bureau régional de la Banque africaine de Développement, de la Banque mondiale, de l’African Training Institute du Fonds monétaire international, de l’African Technical Assistance Centre (mis en place également par le FMI) et du Multidisciplinary Centre for Excellence.
Pour Admassu Tadesse, l’ouverture d’un bureau régional à Ébène constitue un nouveau chapitre dans l’histoire de la banque, dont le siège social se trouve à Bujumbura, au Burundi. La PTA Bank a déjà des bureaux régionaux à Nairobi, au Kenya, et à Harare, au Zimbabwe. Après celui de Maurice, elle compte ouvrir un quatrième bureau dans un pays nord africain, cela dans le cadre d’un programme d’expansion de son réseau. « Mauritius is not an ordinary country », a souligné Admassu Tadesse. Maurice, a-t-il observé, se positionne comme un hub régional en matière de services financiers. La PTA Bank, a-t-il laissé entendre, a déjà travaillé avec des banques commerciales mauriciennes dans l’élaboration des plans de financement pour des opérateurs privés. « Nous avons aussi cofinancé des opérations à l’international », a-t-il annoncé, ajoutant que la recherche de partenariats avec des opérateurs du secteur financier mauricien seront à l’ordre du jour du programme de travail du bureau régional de la PTA bank.
Le président de la PTA Bank a indiqué que son institution a décidé que son champ d’action ne va pas se limiter au pays du COMESA mais qu’il s’étendra aux pays de la SADC et de la Communauté économique d’Afrique de l’est, cela dans le cadre du projet de regroupement tripartite. Les opérations de la banque vont également concerner les pays membres de la Commission de l’océan Indien. « Nous voulons utiliser Maurice comme une base pour structurer nos opérations dans la région », a déclaré Admassu Tadesse qui n’a pas manqué de faire les éloges de la communauté financière à Maurice et de l’expertise qui s’est développée en matière de gestion de fonds. D’ailleurs, la PTA Bank se propose de lancer un fonds de financement des opérations commerciales avec le concours des banques centrales, des fonds de pension et des banques commerciales.
D’autre part, la banque envisage de donner un coup de pouce à son Infrastructure Fund et pense pouvoir mobiliser des ressources financières à cet effet. XLD a fait état à ce propos de la possibilité de lever des capitaux frais de l’ordre d’un milliard de dollars (environ Rs 31 milliards).
La PTA Bank a un capital autorisé de 3 milliards de dollars et un taux de rentabilité des plus remarquables, a déclaré son président. En 2012, les bénéfices ont augmenté de 35 % alors que la moyenne des années précédentes était de 30 %. La banque emploie environ une centaine de professionnels à son siège social. Elle va recruter des cadres mauriciens pour travailler à son bureau régional. Celui-ci a été placé sous la direction de Francis Namboya.
La cérémonie de signature de ce matin s’est déroulée en présence du second gouverneur adjoint de la Banque de Maurice, Iqbal Belath, du Chief Executive de la Mauritius Bankers Association, Aisha Timol, et de l’ambassadeur itinérant de Maurice pour l’Afrique, Azad Doomun.