À l’occasion de son 70e anniversaire, l’Institution of Engineers Mauritius (IEM) organise une conférence internationale les 22 et 23 novembre à l’hôtel Le Méridien, avec pour thème :  » Contribution of Engineers to Development : PastPresent & Future « .

Pour Raj Prayag, président du IEM, les ingénieurs ont largement contribué au développement de notre pays dès le premier jour. « Trés certainement, la prochaine révolution de l’Internet on Thing et de l’intelligence artificielle est menée par des ingénieurs. Le transport de demain est en train d’être repensé par les ingénieurs d’aujourd’hui », affirme Raj Prayag.

L’IEM, créée le 26 février 1948 par un groupe de 12 ingénieurs qui l’ont appelée à l’époque  » the Engineers Association of Mauritius « , été d’ailleurs présidé par NM. Raymond Bérenger. L’association préconisait ainsi que seuls des ingénieurs qualifiés fournissent le service d’ingénierie nécessaire pour protéger la société.

Raj Prayag soutient aussi que nous pouvons être fiers des différentes infrastructures mis en place à Maurice. « Le visiteur outre-mer remarquera, dès son arrivé, un aéroport moderne, un excellent réseau routier, des super malls comme à bagatelle, des réseaux de télécommunications les plus avancés en Afrique, et une provision d’énergie qui fait pâlir les Sud-Africains où il y a des coupures constantes ».

La conférence couvrira donc un large éventail de domaines de l’ingéniera tels que ceux que je viens de mentionner, ainsi que les transports, les ponts et chaussées, les logements, l’énergie, la formation en ingénierie et autres. Il y aura environ 16 présentations dans le courant principal au cours des 2 jours et enciron 3 sous-sesions de discussion. La conférence s’achèvera par des visites sur des sites d’innovation d’ingénierie. À noter que le programme est en cours de finalisation.

À savoir que l’IEM, en tant qu’institution, est impliquée au niveau national, et à des représentants dans les conseils d’administration de diverses institutions telles que le Central Electricity Board, le Mauritius Standard Bureau et l’Université de Maurice entre autres.