L’Insurers’Association of Mauritius (IAM) plaide pour la réintroduction d’un abattement fiscal (déduction des primes des revenus imposables) pour les polices d’assurance-vie. « The Mauritian Life industry requires the much needed support in terms of tax relief so that more and more persons are encouraged to buy Life Insurance », a déclaré Aakash Mishra, directeur général d’Island Life Assurance Co Ltd, qui a été élu président de l’IAM lors de l’assemblée générale annuelle de l’association des assureurs hier après-midi à l’hôtel Voilà, Bagatelle.
Aakash Mishra, qui a fait l’intérim à la présidence de l’IAM en 2014-15, a fait état, dans son allocution de circonstance, de la déception de l’industrie devant la non-inclusion dans le Budget 2015-16 d’une proposition portant sur la réintroduction d’une certaine forme d’abattement fiscal pour les contribuables souscrivant à des plans d’assurance à long terme (assurance-vie). Il a aussi fait ressortir que les “lump sums” provenant des plans des pensions privés sont toujours imposables, même si le plafond a été relevé à Rs 2 millions. « In a nation that is poised to see its citizens living longer lives, it is imperative to entice them to take care of their retirement instead of relying on the Welfare State for handouts in old age », a déclaré le président de l’IAM.
Il y a, selon Aakash Mishra, plusieurs « success stories » où le soutien de gouvernements sous forme d’incitations au niveau des primes d’assurance-vie a contribué énormément au “nation building”. Les mesures d’encouragement ont eu pour résultat de permettre à des gouvernements de faire des économies accrues et d’avoir des fonds pour investir dans des projets de développement infrastructurel, mais elles contribuent aussi à la sécurité sociale en termes d’assurance-vie (couverture en cas de décès) et de paiement de la pension de vieillesse.