Dans le cadre de la célébration de ses deux ans d’existence, l’association Autisme Maurice inaugurera demain en début de soirée son Resource and Day Care Centre, au 13, Rue Gabriel Pitot, Vandermeersh, à Rose-Hill. L’autisme est un trouble du comportement qui se manifeste par une inadaptation à l’environnement social et familial et une impossibilité de communiquer avec son entourage.
« Ce Resource and Day Care Centre est l’aboutissement de deux années de travail, de campagne de sensibilisation à travers les médias, de conférences publiques, d’ateliers de formation, de distributions de dépliants explicatifs et de rencontres avec membres du gouvernement et firmes privées », explique la secrétaire de l’association Autisme Maurice, Géraldine Aliphon.
« L’aménagement de ce centre situé au 13, Rue Gabriel Pitot, Vandermeersh, à Rose-Hill, a grandement été rendu possible grâce au financement du Rotary de Port-Louis (dont un représentant coupera par ailleurs le ruban), de Cim stockbrokers ltd, de Caudan Communauté, de la société Woodfit, entre autres », ajoute la secrétaire de l’association.
En même temps que l’inauguration du centre, il y aura aussi l’ouverture officielle des deux premières classes Autisme Maurice, financées par la Deutsche Bank, ajoute Géraldine Aliphon. « Nous allons désormais pouvoir accueillir huit enfants autistes, âgés entre six et douze ans, et qui seront pris en charge par des éducatrices formées spécifiquement à l’autisme. Ces dernières sont encadrées par des professionnels et thérapeutes de La Réunion et de Maurice », poursuit la secrétaire de l’association. En effet, ces derniers temps, l’association Autisme Maurice, en collaboration avec l’association Autisme Réunion, a multiplié des ateliers de formation à l’intention d’éventuelles éducatrices.
« L’invitée d’honneur à cette soirée d’inauguration de notre Resource and Day Care Centre et de la célébration de notre deuxième anniversaire sera Mme Nathalie Faucher, présidente d’Autisme Réunion, avec qui nous avons un accord de jumelage et qui a beaucoup contribué, non seulement à la création et à la structuration de notre association, mais qui nous a permis de bénéficier de son expertise en la matière », se félicite Géraldine Aliphon.
L’initiative de fonder l’association Autisme Maurice est à mettre au crédit de deux battantes : Géraldine Aliphon et Yasmine Affejee, mère d’Evans et de Ylias, petits garçons autistes de sept ans. Yasmine Affejee en assume la présidence.
« Notre objectif premier a été jusqu’ici de doter notre association d’infrastructures solides afin qu’elle puisse s’atteler à certaines tâches prioritaires, comme par exemple, conscientiser la population mauricienne au sujet de l’autisme (voir encadré) qui est en fait un handicap mental et encore, veiller au bien-être des personnes autistes en leur accordant les moyens voulus pour s’intégrer davantage dans la société », explique la secrétaire de l’association.
———————————————————————————————————————————
67 millions de personnes atteintes
L’autisme est un trouble du comportement qui se manifeste par une inadaptation à l’environnement social et familial et une impossibilité de communiquer avec son entourage. Ce trouble est un gros handicap et a de lourdes conséquences tant sur le plan familial, social que professionnel.
La maladie apparaît tôt dans l’enfance avant 3 ans. Les signes de l’autisme sont extrêmement variables d’un individu à un autre : c’est globalement un enfant avec lequel on ne peut pas entrer en contact, qui est dans sa bulle, qui semble indifférent au monde extérieur, qui ne parle pas ou mal, répétant inlassablement les mêmes gestes : tourner la tête, bouger les mains, se balancer… Ce sont des enfants anxieux. Ils éprouvent une grande difficulté à se représenter leur corps dans l’espace.
Certains enfants ont un retard mental important, d’autres ont une intelligence normale ou au-dessous de la normale. Ils ont besoin d’être rassurés, d’être dans un environnement stable.
L’autisme affecte au moins 67 millions de personnes dans le monde et est, de tous les troubles graves du développement, celui qui connaît l’expansion la plus rapide.
La Journée mondiale de l’autisme, programmée chaque année le 2 avril, veut sensibiliser à l’autisme et montrer que cette maladie reste encore très insuffisamment prise en charge.