Maurice est en avance dans la mise en oeuvre des dispositions de la Convention sur les droits des personnes handicapées qu’elle a ratifiée en janvier 2010. C’est ce qu’a laissé entendre Sheila Bappoo, ministre de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et des Institutions réformatrices, au lancement officiel d’un cours de braille informatique au centre de formation de Lizié dans la main jeudi à Forest Side, Curepipe.
« Maurice est nettement en avance dans la mise en oeuvre des dispositions de la Convention sur les droits des personnes handicapées, que ce soit dans le domaine de la primauté du droit des handicapés en tant que citoyen, de la justice sociale et économique, de la protection sociale, de l’accès à l’emploi, à l’éducation formelle et informelle, aux sports et aux loisirs et surtout, des dispositions juridiques pour mettre les handicapés à l’abri de toute discrimination », a déclaré Sheila Bappoo. La ministre de la Sécurité sociale, de la Solidarité nationale et des Institutions réformatrices intervenait jeudi au centre Lizié dan la main de Forest-Side à Curepipe lors du lancement d’un cours d’initiation au braille informatique (voir encadré) de cinq mois pour une dizaine de malvoyants et de non-voyants.
Mme Bappoo a expliqué qu’elle avait fait ce constat lors de la 4e session de la conférence des États sur la mise en oeuvre de la Convention, qui s’est déroulée du 7 au 9 septembre à New York et à laquelle elle avait conduit une délégation. La Convention relative aux droits des personnes handicapées est un traité international pour assurer la dignité, les droits humains et les libertés fondamentales des personnes avec des handicaps en tous genres. Elle a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 13 décembre 2006 et est entrée en vigueur le 3 mai 2008. Au 27 juillet 2011, 149 pays l’ont signée et 103 autres l’ont ratifiée, dont Maurice en janvier 2010.
Enthousiasmée par ce qu’elle a constaté, Sheila Bappoo a annoncé qu’elle compte relancer dans les prochains jours les travaux du Comité national de suivi (National Monitoring Committee) sur le secteur des handicapés. « Nous allons définir de nouvelles stratégies et orientations dans le cadre de la poursuite des réformes entreprises depuis 2006. »
Dans le même souffle, la ministre a annoncé qu’elle compte revitaliser les travaux du National Committee sur la mise en oeuvre de la Convention des Nations unies sur les droits des handicapés. « Plusieurs grandes décisions seront alors prises dans le respect du dialogue avec toutes les parties concernées », a-t-elle promis.
Parlant du cours d’initiation au braille informatique, Mme Bappoo a expliqué que cette initiative est en ligne avec le nouveau dynamisme qui s’est forgé au niveau de son ministère depuis un mois. « Elle est d’autant plus louable puisqu’elle s’inscrit aussi dans le cadre de mon ministère d’oeuvrer à l’empowerment de ceux qui ont un handicap visuel pour qu’ils se dotent des moyens technologiques et informatiques en vue d’avoir davantage d’accès à l’information et à l’éducation », a-t-elle expliqué. « Cette initiative s’insère également dans le droit fil de la philosophie du gouvernement d’intégrer l’informatique dans le processus d’enseignement et de l’apprentissage à tous les niveaux », a-t-elle ajouté.
—————————————————————————————————————————————