La National Empowerment Foundation a procédé hier à un don de livres à une dizaine d’associations d’enfants nécessiteux, dans ses locaux à Port-Louis, en présence du ministre de l’Intégration sociale Suren Dayal. Ce don a été rendu possible grâce à la collaboration de Biblionef France, qui a été approchée par la NEF en septembre 2010. C’est le deuxième don de la NEF en un an. Elles sont plusieurs associations à pouvoir en bénéficier, dont Terre de Paix, Anfen et Joie de Vivre.
Biblionef est un réseau d’organisations internationales dont le but est de promouvoir la cause des enfants vivant dans les régions défavorisées, afin de les aider à se développer et par la même occasion, soutenir leur pays. Le réseau Biblionef est né d’un rêve, celui de Max Vegelin, un ambassadeur hollandais au Surinam. C’est en rencontrant des enfants vivant dans des faubourgs et au fond de la jungle, qu’il a réalisé que ces derniers voulaient aussi mieux vivre et lire, mais n’en avaient pas la possibilité. C’est de là qu’est né son rêve de parcourir le monde pour distribuer des livres à ceux dans le besoin.
Le ministre Dayal a profité de l’occasion pour rappeler l’importance de la lecture en soulignant que « l’éducation fait la mobilité sociale ». Il a aussi mentionné que chaque individu devrait consacrer au moins deux heures par jour à la lecture. Le ministre a aussi fait ressortir que son ministère travaille sur la possibilité de se rendre partout dans l’île pour promouvoir la lecture et surtout donner leur chance aux enfants vivant dans les régions difficiles.
La NEF compte maintenir une fréquence de deux donations par an aux associations d’enfants.