• L’AMB importera des carottes, des choux et des haricots verts pour prévenir toute pénurie

Tous les planteurs éligibles qui ont subi des pertes lors des intempéries associées au récent passage de la tempête tropicale Calvinia seront compensés sous le Crop Compensation Scheme dès que l’exercice d’évaluation des pertes en cours sera achevé. C’est la décision prise, vendredi, en Conseil des ministres sous la présidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Mis en chantier il y a un an au moyen d’une enveloppe de Rs 30 millions prévue dans le budget 2018-19 sous forme de « Seed Capital », le Crop Loss Compensation Scheme est un plan d’assurance agricole qui vise à compenser des planteurs quand les champs de ces derniers sont ravagés par des sinistres tels des vents cycloniques, des pluies abondantes occasionnant des inondations ou encore de longues périodes de sécheresse. Géré par le Small Planters Welfare Fund (SPWF), ce plan de compensation agricole a été mis au point avec l’aide d’un actuaire. S’il concerne d’abord les planteurs de cultures maraîchères, des cultivateurs de fleurs et de fruits peuvent tout aussi souscrire au Crop Loss Compensation Scheme. Le plan offre une large flexibilité pour ce qui concerne le choix de la formule de couverture.

Ainsi, il est laissé à la discrétion du souscripteur de décider de la valeur pour laquelle il souhaite couvrir ses cultures. Bien évidemment, plus la prime de couverture est importante, plus conséquente est la compensation en cas de sinistre. Une quarantaine de produits agricoles peuvent être couverts par ce plan d’assurance. La prime payable varie en fonction de la nature du produit et des risques pour lesquels il est assuré. 6000 à 7000 arpents de terre sont sous culture de produits maraîchers. Par ailleurs, même si les prix continuent de grimper, les autorités ne craignent pas, à vraiment dire, d’une pénurie générale de l’ensemble des cultures vivrières. Ainsi, l’on ne prévoit pas, par exemple, une rupture dans la fourniture de produits tels la pomme d’amour, le concombre, le poivron ou la laitue. Néanmoins, comme c’est toujours le cas en période de fortes intempéries à cette période de l’année, les seuls rares produits qui risquent de manquer sont les carottes, les choux et les haricots verts. Aussi, décision a-t-elle été prise de demander à l’Agricultural Marketing Board (AMB) d’importer des cargaisons de ces produits.

Enfin, en marge des fêtes Cavadee et Maha Shivaratree, quelque 10 000 noix de coco et 55 000 limons seront aussi importés pour satisfaire la demande des dévots en prévision des célébrations associées à ces fêtes religieuses.