Les futurs champions de Maurice ont marqué de leurs empreintes les journées de compétitions intercollèges. Dès la première journée, huit records des sports scolaires sont tombés. Quant à la journée de vendredi, elle a été marquée par six records scolaires, en cours d’homologation cependant.
Un record national, portant la marque de Kathie Botte, est tombé au 300 m haies minimes. Kathie Botte, qui fréquente le collège Lorette de Mahébourg, efface des tablettes la marque d’Élodie Abraham, qui détenait le record national depuis le 8 mai 2010 avec ses 50’66.
Cette série de performances réjouit les organisateurs, qui voient d’un bon oeil l’éclosion de ces nouveaux talents, eux qui avaient voulu redonner des couleurs au sport scolaire. « Ces records démontrent la santé du sport scolaire. Finalement, nous avons bien fait d’y croire », explique Hedley Célestin, membre du comité technique de la Mauritius Secondary Schools Sports Association.
D’ailleurs, l’autre record à avoir fait plaisir aux organisateurs est celui du 4X60 m benjamins, réalisé par le quatuor de l’école St Andrew’s avec Bryan Tonta, David Groëme, Dylan Chan et Bryan Untah. Ils ont abaissé la marque de 30”17 à 30”02 et ont ainsi dépossédé de ce chrono le collège St Mary’s, détenteur de la référence depuis 2001.
Bryan Tonta a même fait parler de lui en solo, remportant le 60 m benjamins en 7”63, et abaissant la marque de G. Chettiar de 0”27. « Tous ces records témoignent du potentiel des jeunes. Il faut maintenant espérer qu’ils monteront en puissance », souhaite Hedley Célestin.
Lidzy Bayaram, élève de l’OCEP, est une autre athlète à avoir fait parler d’elle, abaissant la marque scolaire du 800 m juniors. Avec ses 2’34”79, elle réalise un chrono bien meilleur que L. Pierre, 2’41”97, un chrono qui tenait depuis juillet 2002.
La sprinteuse du collège BPS Aurélie Alcindor a également fait parler la poudre sur 200 m cadettes. Elle a effacé un record vieux de dix ans, propriété jusqu’ici de Sharone Cerveaux, du collège Professor Basdeo Bissoondoyal. Si Cerveaux avait arrêté le chrono après 26”64 en 2001, Alcindor aura mis 25”34 pour parcourir les 200 m.
« C’est une première dans l’histoire du sport scolaire. Jamais une compétition n’aura été si prolifique en records et références. C’est encourageant. L’année prochaine, nous viendrons de l’avant avec de nouvelles épreuves », commentait Hedley Célestin.
De plus, ce dernier dit également avoir apprécié la réaction des jeunes quant à l’inclusion de nouvelles épreuves. « C’est un fait que nous pourrons voir des courses et des concours plus disputés. Maintenant, il n’est plus question de suprématie d’un seul collège. »
Quant aux six autres records, ils sont en cours d’homologation. « Certains constituent également des minima », explique Hedley Célestin. « Nous attendons d’avoir la confirmation avant de les homologuer », conclut-il.