Cela fait des mois  que le Rodrigues Kitesurfing Association (RKA) travaille sur ce projet fort ambitieux, soit tenir une compétition internationale de kitesurf sur les côtes de l’île. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les membres de cette association, dont le président Jean Christ Spéville, peuvent être fiers d’avoir réussi leur pari avec le Rodrigues International Kitesurf Festival qui débute mardi matin, à 10h, sur le plan d’eau d’Anse Mourouk. Une cérémonie est même prévue sur la plage en présence de plusieurs personnalités dont le Chef Commissaire Serge Clair, le Commissaire des Sports, Ismaël Vallimamode, et le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo.
Avant même que débute la compétition de kitesurf, mardi à Anse Mourouk, on peut dire que les organisateurs ont gagné leur pari. Cela, pour la simple et bonne raison qu’ils ont pris l’initiative de tenir une compétition de grande envergure et qui plus est, pour un budget avoisinant les Rs 2.5M. De plus, les organisateurs ont donné du crédit et de la valeur à cette compétition en parvenant à convaincre nulle autre que la kitesurfer professionnelle et plusieurs fois championne du monde, à savoir Charlotte Consorti, d’être la marraine et présidente du jury.
Cette compétition verra aussi la participation, au sein du panel de jury d’un autre kitesurfer professionnel de renom, à savoir Jérémie Eloy, connu aussi pour ses reportages sur le kitesurf et ce, dans des endroits très exotiques comme à l’île de Pâques, en Tasmanie, à Tahiti, au Japon et à Rodrigues aussi. Nico Kux, qui est une figure très connue du kite local sera également présent en tant que membre du jury et agira comme consultant lors de cette compétition.
Pour le président du RKA, Jean Christ Spéville, c’est une grande fierté pour ses membres et lui d’arriver à un tel aboutissement. « C’est grâce à la bonne volonté et la détermination de tout un chacun que nous sommes arrivés à ce résultat. Je félicite donc tous les membres de l’association et tous ceux qui nous ont aidés à monter ce projet », a-t-il déclaré. Jean Christ Spéville a ajouté que ce Kitesurf International Festival a nécessité un gros budget avoisinant les Rs 2.5M et aussi requis beaucoup d’investissements que ce soit en terme de logistiques ou de ressources humaines.
Jean Christ Spéville a salué le soutien des autorités concernées et des partenaires financiers dans la concrétisation de ce projet. Selon lui, sans l’aide de ces derniers, cette compétition n’aurait pu devenir une réalité. Il a ainsi cité la collaboration de l’Assemblée Régionale, de la Commission des Sports, de l’Office du Tourisme de Rodrigues, de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) et de plusieurs grandes marques et produits internationaux. « Au nom de notre association, je remercie tous ceux qui nous ont aidés à mettre sur pied cette compétition. Nous sommes convaincus que le spectacle sera de haute facture », a souligné Jean Christ Spéville.
Ce dernier a ajouté que les premiers kitesurfers ont commencé à débarquer dans l’île depuis mardi et que sur 80 inscrits sur le site officiel de la compétition, 35 ont déjà confirmé et se sont acquittés des frais d’inscriptions. Des étrangers confirmés, Jean Christ Spéville a indiqué qu’on retrouve beaucoup de kitesurfers français. « Nous sommes très contents de voir l’ambiance qui commence à monter surtout après la grande débauche d’énergie consentie sur le terrain pour permettre une bonne organisation », a-t-il dit.
Jean Christ Spéville se dit satisfait de ce qui a été jusqu’ici accompli et pense que ses membres et lui peuvent faire encore mieux lors de la semaine de compétition. « Notre objectif est de rendre le séjour des participants agréable et aussi leur offrir une compétition de très haut niveau », a-t-il fait ressortir. Parlant des conditions climatiques, Jean Christ Spéville a indiqué que l’anti-cyclone qui a affecté l’île au courant de la semaine écoulée, devrait partir d’ici aujourd’hui. Il s’attend ainsi à un temps avec des vents de 20 à 25 noeuds, idéal pour la tenue d’une compétition de kitesurf.
Pour le président de la RKA, Anse Mourouk se prête parfaitement à ce festival, surtout avec un vent constant qui souffle sur cette partie de l’île. « Anse Mourouk est considérée comme un des meilleurs spots au monde. De plus, le plan d’eau est très sécurisant. Il y a un courant qui tire dans une seule direction et ça, c’est important. En cas de chute, le kitesurfer n’aura aucun problème à rejoindre un des bateaux postés à cet endroit », a fait remarquer Jean Christ Spéville.
Parlant toujours de l’aspect sécurité, ce dernier a indiqué que les organisateurs n’ont rien négligé à ce sujet. C’est ainsi que des bateaux, avec à leur bord des personnes bien formées, suivront les participants. Les membres de la National Coast Guard seront également présents, tout comme une équipe médicale, a indiqué Jean Christ Spéville. « Nous avons fait ce qu’il faut pour que cette compétition soit une réussite et nous n’attendons que le coup d’envoi et beaucoup de spectacle », a-t-il conclu.