Krishna Athal, 23 ans, a représenté Maurice du 27 septembre au 2 octobre lors de l’International Peace Festival Conference à Chandigarh en Inde.
Cette manifestation, regroupant des jeunes de diverses nations, vise à promouvoir la paix dans la société. L’ex-étudiant de l’Université de Maurice, actuellement Strategic Planning Manager chez Cread & Co, est le premier Mauricien à recevoir un award des mains du Dr Pawan Kumar Bansal, Minister of Parliamentary Affairs, Lok Sabha of India.
L’objectif de l’International Peace Festival est non seulement de permettre aux jeunes d’échanger leurs expériences et idées mais aussi de les toucher à travers une campagne d’information, des actions et des manifestations visant « à faire de ce monde un endroit sans violence ». Durant cinq jours, ces jeunes ont participé à des débats sur leurs idéaux de paix, de liberté, de progrès et de solidarité. Des jeunes venant de plus de 60 pays ont participé à cette rencontre. Le dernier jour de la conférence, soit le 2 octobre, les organisateurs ont marqué la Journée internationale de la non-violence en établissant des réseaux, en partageant des idées et en invitant les participants à lancer des initiatives en faveur de la paix, de la compréhension internationale et du développement pour tous. La conférence est organisée chaque année par le Yuvsatta, qui signifie Youth for Peace. Basée à Chandigarh en Inde, cette ONG a pour but d’orienter les jeunes vers la mise en oeuvre des idées et principes de Mahatma Gandhi sur la paix, la non-violence, l’effort volontaire et individuelle, et l’action communautaire.
Krishna Athal, l’ambassadeur de Maurice qui a participé pour la première fois à cette rencontre, soutient que « ce voyage a élargi ma vision du monde sur divers sujets. Cette rencontre m’a encouragé à m’impliquer davantage dans la communauté. L’IPFC m’a aidé à reconnaître que je ne suis pas seul dans cette démarche car elle a réuni tout le monde au-delà des frontières de race, de religion et de nationalité », souligne le jeune homme. Et d’ajouter : « Les principes de Gandhi ont été parmi les aspects les plus débattus. » En tant que représentant de Maurice, Krishna a débattu sur divers sujets abordés durant les ateliers de travail : Role of youth in promoting barrier free world, Breaking the cycle of consumerism, Women’s role in peace and environment, Hunger and biodiversity, Food security, Putting an end to abuse and giving a voice to all women, Youth initiative on climate change and environment.
« J’ai présenté des faits sur Maurice qui se positionne aujourd’hui dans plusieurs domaines. I must say that quality of discussions were outstanding. Apart from this, I gave several presentations to an audience of communication, engineering and law students of Panjab University, which is one of the oldest universities in India. It was established in 1882 », indique notre interlocuteur. Le fait marquant de cette conférence est que le jeune homme est le premier Mauricien à obtenir l’Award of Honour des mains du Dr Pawan Kumar Bansal, Minister of Parliamentary Affairs, Lok Sabha of India. Notre représentant a été officiellement nommé à la tête de la communication pour l’IPFC. Il a dirigé une équipe de 34 membres des médias, animé quatre conférences de presse différentes sur la question des délégués du Pakistan n’ayant pas obtenu de visa pour assister à l’IPFC et des stratégies prévues pour donner une meilleure direction pour l’International Peace Festival.
De retour au pays, Krishna Athal compte partager cette expérience. « Je tenterai de trouver des initiatives pour faire de notre pays une destination écologique, pacifique et harmonieuse. » Cet ancien étudiant de la faculté d’Engineering de l’Université de Maurice habite Petit-Raffray. Il poursuit actuellement des études en droit par correspondance à la Northumbria University en Angleterre.
Le jeune homme est vice-président de Solaris, une plate-forme dédiée aux jeunes habitant le Nord, qui sont motivés à contribuer activement dans des activités sociales pour transmettre certaines valeurs dans ces régions. Il est aussi le directeur de publication d’INSIGHT, le premier journal local créé par des jeunes pour les jeunes.