Les cinq batistes mauriciens sont entrés en scène hier aux Internationaux du Botswana à Lobatse, première étape de leur tournée africaine avant la Zambie (30 novembre-3 décembre) et l’Afrique du Sud du 7 au 10 décembre. Au vu de la composition des cinq tableaux répartis en simples hommes et dames, doubles hommes, dames et mixte, on peut dire que l’opposition est à la hauteur des attentes dans ce tournoi de catégorie Internatonal Series marqué par la présence que quelques joueurs bien cotés au plan mondial.
Julien Paul, Aatish Lubah, Christopher Paul ainsi qu’Aurélie Allet et Kobita Dookhee étaient engagés hier soir au premier tour et aux quarts de finale des simples hommes et dames, et ces deux tours ont sans doute fait des dégâts. Classé n°3, Julien Paul, 99e mondial, affrontait l’Ougandais Fred Kirabo. Tiré dans la basse moitié du tableau, le Mauricien devrait croiser tôt ou tard la trajectoire du n°2 du tableau, le Mexicain Muis Ramos Garrido, classé 102e mondial, mais 98e il y a peu. Garrido a remporté le titre au Mexique et au Pérou récemment. Classé n°7, Christopher Paul, 309e mondial, se trouve lui aussi dans la seconde partie du tableau. Il devrait jouer des coudes pour traverser les deux premiers tours. Hier, il était opposé au Zambien Kalonde Charles.
Dans le haut du tableau, où figure Aatish Lubah, l’opposition n’est pas moins relevée, avec la présence du grand favori, l’Italien Rosario Maddaloni, 74e mondial et ayant à son actif une quinzaine de tournois disputés cette année. D’ailleurs, il compte une place de demi-finaliste au Mauritius Open et deux places de finaliste en Amérique du Sud. Il avait été également demi-finaliste à Lobatse l’an dernier. Aatish Lubah, n°5, 188e mondial BWF et sacré champion national samedi dernier contre Julien Paul, a affronté hier au 1er tour le Zambien Rodrick Mwansa.
En simple dames, la championne nationale, Aurélie Allet, 569e mondiale, et Kobita Dookhee ont atterri dans un tableau du simple dames moins relevé que chez les hommes ne réunissant que des badistes africaines. Si la Zambienne Ogar Siamupangila (118e) et l’Ougandaise Aisha Nakiyemba (150e) en sont les principales favorites, il faudra surtout surveiller la Sud-Africaine Johanita Scholtz, classée n°3 et 203e mondiale.
Hier, Aurélie Allet a affronté d’entrée la Bostwanaise Leungo Bronia Tshweneetsile, alors que Kobita Dookhee a défié la native Tessa Kabelo. Les chances de Maurice pourraient résider dans le double hommes, où le tandem Julien Paul-Aatish Lubah fait figure de n°1. Mais gare tout de même aux Italiens Lukas Osele et Kevin Strobl (2), aux Sud-Africains Andries Malan et James Hilton Mcmanus, et aux Indiens Adarsh Kumar et Jagadish Yadav.
En doubles dames et mixte, la partie sera rude à négocier pour les paires Allet-Dookhee, Lubah-Dookhee et Paul-Allet. Les demi-finales sont prévues aujourd’hui et la phase finale demain.