Il fallait être plus forte que la Belge Lianne Tan pour arriver en finale du simple dames des Internationaux du Maroc de badminton disputés du 22 au 25 octobre à Casablanca. La grande favorite du tableau, 66e mondiale à la Badminton World Federation (BWF), l’a emporté 21-16, 21-15 face à la championne d’Afrique Kate Foo Kune (3), avant d’accrocher le titre en trois sets 15-21, 24-22, 21-8 aux dépens de la Finlandaise Nanna Vainio (4).
Le titre s’est joué entre les trois meilleures joueuses du tableau, à l’exception de la n°2, la Nigériane Grace Gabriel, qui aura finalement manqué à l’appel. La Belge a mis 33 minutes pour se défaire de la Mauricienne, sacrée d’un deuxième titre africain d’affilée au Congo-Brazzaville le mois dernier lors des Jeux d’Afrique face à la Nigériane.
Mais Lianne Tan était bien au-dessus du lot avec ses trois titres accumulés cette année aux Internationaux de Hollande, Roumanie et aux championnats d’Europe par équipe mixte. Elle avait également été finaliste aux Internationaux du Kazakhstan.
Connue de Kate Foo Kune, Nanna Vainio est la n°1 de la Finlande et 94e à la BWF. Elle s’était du reste illustrée en enlevant son tout premier titre du simple dames à Maurice lors du Yonex Open en juillet dernier. Elle compte également une place de finaliste aux Internationaux d’Islande tenus en avril.
Quant à Kate Foo Kune, elle se classe actuellement 72e à la BWF, au même niveau que Gabriel. Elle a disposé d’entrée de la Marocaine Harag Nazik 21-1, 21-6, puis de la Française Manon Krieger 21-14, 15-21, 22-20 et de l’Égyptienne Menna Eltanany 21-12, 21-11 en quarts de finale.
La Mauricienne, la Belge, la Finlandaise et la Nigériane sont toutes engagées dans la course à la qualification olympique. Au 22 octobre, Lianne Tan était 48e, Grace Gabriel 46e, Kate Foo Kune 51e et Nanna Vainio 58e au classement pour Rio 2016.
On se souvient qu’au début du présent mois, Kate Foo Kune talonnait de deux places d’écart la Nigériane (42e contre 40e). Après sa défaite aux Jeux d’Afrique, Grace Gabriel avait atteint courant septembre la finale des Internationaux d’Éthiopie avant de s’imposer en finale contre Kate Foo Kune aux Internationaux du Nigeria fin septembre-début octobre. Par la suite, elle échoua d’entrée au Dutch Open (6-11 octobre).