La deuxième journée des Internationaux de Maurice Yonex 2015, qui se tiennent depuis jeudi dernier au centre national de badminton à Rose-Hill, a vu hier la victoire de la Mauricienne Kate Foo Kune face à la Maldivienne Maisa Fathuhulla Ismail sur le score de 21-9, 21-12 lors du premier tour en simple dames. Elle est ensuite venue à bout de l’Égyptienne Hadia Hosny en deux sets 21-8, 21-7, ce qui l’a menée en quarts de finale.
À ce stade de la compétition, Kate Foo Kune était l’unique Mauricienne toujours en action en simple dames, ayant pour adversaire l’Autrichienne Elisabeth Baldauf. « Le match n’était pas très difficile. Je me sens fraîche pour les quarts de finale et c’était mon objectif », souligne-t-elle.
En raison des élections municipales, les badistes ont dû jouer trois matches dans une seule journée au lieu de deux, comme c’est le cas normalement. « La chaleur et le fait de devoir jouer plus que d’habitude durant un tournoi étaient les seuls inconvénients, mais je m’en sors bien », soutient-elle.
En ce qui concerne ses compatriotes en simple dames, seules Yedy Louison et Shaama Sandooyea ont joué le deuxième tour. Elles se sont toutefois inclinées, la première face à la Finlandaise Nanna Vainio (3-21, 10-21), alors que Shaama Sandooyea a concédé la défaite face à l’Égyptienne Nadine Ashraf 15-21, 17-21.
Sahir Edoo, joueur et entraîneur national, est d’avis qu’en prenant en compte le niveau de la compétition, où des joueurs chevronnés sont venus défendre leur titre, les locaux ont été performants. Il y a eu pas mal de badistes mauriciens qui ont atteint les quarts de finale dans les autres catégories et le but reste donc de décrocher le maximum de médailles. « C’est une compétition de quatre jours que nous avons dû ramener à trois. Elle est donc très chargée pour les joueurs », fait-il ressortir.
En ce qui concerne les matches où il était en action, Sahir Edoo estime que « c’est une mise en jambes pour les prochain Jeux des îles, qui seront tout aussi chargés ».