Après la gare routière de Victoria, à Port-Louis, c’est à l’Escalier que sera lancée la prochaine zone Wi-Fi gratuite dans le cadre de l’Intelligent Mauritius Partnership Program. C’est l’annonce faite hier par le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), Tassarajen Pillay Chedumbrum, lors du lancement de la première zone Wi-Fi à la gare Victoria en présence de la Lord-maire Dorine Chukowry.
C’est Mauritius Telecom/Orange et la firme Enterprise Data Services (EDS) qui ont contribué à l’installation de cette zone Wi-Fi gratuite, dont la zone de couverture s’étend du début de la rue Dumas jusqu’à la gare Victoria près des autobus desservant les lignes du Sud. Après la gare routière, ce sera au tour de L’Escalier, dans la circonscription du ministre des TIC, que sera lancée la prochaine zone Wi-Fi gratuite. À terme, Maurice devrait en compter 170 dans le cadre de l’Intelligent Mauritius Partnership Program (IMPP), dont l’objectif est de couvrir l’île entière d’une connexion Wi-Fi haut débit, avec comme Chairperson du Steering Committee Giandev Moteea, également le Chief Executive Officer de la Mauritius Post Ltd.
Ces zones Wi-Fi gratuites sont reconnaissables par un logo spécialement conçu dans le cadre de ce programme du gouvernement. Lors de son discours, la Lord-maire a parlé du succès que connaît la zone Wi-Fi gratuite qui a été lancée à la municipalité de Port-Louis en 2011, vu le nombre de personnes y transitant avec leurs tablettes, laptop et téléphones portables pour surfer sur le net.
Il est à souligner que les premières zones Wi-Fi publiques avaient été déployées en 2011, dans le cadre du projet pilote Wi-Fi Mauritius dans les cinq municipalités et quatre conseils de district et à Rodrigues.
Tassarajen Pillay Chedumbrum a annoncé hier que les computer clubs à travers l’île seront également pourvus d’une connexion Wi-Fi gratuite à l’intention des citoyens. Il a également indiqué que les autorités travaillent actuellement, dans le cadre de l’exercice budgétaire pour la période 2014/2015, sur plusieurs projets ayant pour but de faire de Maurice une île intelligente.