Une équipe de professionnels de divers secteurs, menée par Teddy Wan, lancé la semaine dernière sur internet, ibolo, une plateforme communautaire, selon les promoteurs, contrairement à Facebook, qui est une plateforme sociale.
« Il faut être conscient qu’ibolo n’est pas une version de Facebook à la Mauricienne. Même s’ils ont des points complémentaires, ils épousent des concepts différents. Seules les fonctionnalités, qui sont en accord aux objectifs d’ibolo, ont été intégrées ; les autres ayant été délibérément écartées. L’objectif étant dès le départ de marquer une ligne de partage bien distincte entre le réseau social et la plateforme communautaire que veut être ibolo », explique Teddy Wan dans une déclaration au Mauricien.
La plateforme ibolo a été lançée sur internet à l’adresse www.ibolo.mu ajoute Teddy Wan.
Le nom “ibolo”, selon son promoteur, vient du mot hindi bolo qui signifie parler. « Ibolo veut donc dire “je parle”, mais pas dans le sens de palabrer, mais dans le sens de dialoguer pour construire ensemble », élabore-t-il.
Notre interlocuteur soutient que l’idée n’est pas de valoriser l’individu mais bien de créer l’esprit de communauté. « Facebook est un réseau social bâti sur des liens d’amitiés alors qu’ibolo est une plateforme commaunautaire qui s’adresse à une audience bien plus précise et attentive, c’est-à-dire les Mauriciens », affirme-t-il.
« La plateforme communautaire ibolo vise à promouvoir la connaissance et le partage, car si nous voulons d’un développement sérieux de notre pays, nous avons le devoir d’encourager le dialogue sérieux et constructif entre Mauriciens de tous les bords et de tous les horizons », insiste Teddy Wan.
« Ainsi, les sujets traités sur ibolo requièrent sérieux et retenue. La plateforme ibolo invite les Mauriciens à s’unir pour construire l’île Maurice de demain », poursuit-il.
Dès l’apparition de sa page de bienvenue, qui prend une allure sobre et élégante, ibolo dévoile la qualité de ses prestations. Le noir, l’argent et l’or accueillent les quatre couleurs du drapeau Mauricien qui se manifeste par des lumières rouge, bleue, jaune et verte. La plateforme invite à découvrir et à s’embarquer dans une aventure pleine d’émotions. « Ibolo a été conçue pour être une plateforme sociale de référence tant au niveau local qu’international », se félicite le promoteur.
« Conscients des valeurs que nous pourrons représenter, nous avons pris le temps nécessaire et engagé des ressources de qualité pour développer un produit qui soit à la hauteur des ambitions de notre pays. Rien n’a été laissé au hasard et cette obsession de bien faire se manifeste sur toutes les pages du site », poursuit le promoteur.
Teddy Wan estime par ailleurs qu’il est rare de trouver des sites sociaux qui proposent des rubriques de discussions aussi organisées et détaillées qu’ibolo. « De la plus petite icône au concept des rubriques, tout a été minutieusement travaillé. Le souci du détail découle de la volonté de son concepteur de produire un cadre convivial qui correspond à la qualité des services proposés », se vante-t-il encore.
Pour Teddy Wan ibolo est bien plus qu’une plateforme d’échange pour les Mauriciens. « C’est un exemple criant de ce que nous pouvons accomplir ensemble si nous y croyons. Ibolo est aussi l’émergence d’une nouvelle culture de connaissance nécessaire pour le développement de notre société. Elle symbolise aussi l’expression des valeurs, la preuve de la solidarité des Mauriciens et l’affirmation du savoir-faire de nos professionnels qui veulent faire de l’informatique un des piliers de l’économie. Par ailleurs, ibolo a toutes les qualités nécessaires pour être la plateforme neutre et indépendante qui servira à dynamiser l’industrie des médias », conclut-il.