Le fournisseur d’accès à l’Internet Bharat Telecom avait annoncé que la zone Beau-Bassin/Rose-Hill serait bientôt connectée à leur réseau de fibres optiques. Aussi, d’aucuns se demandent aujourd’hui à quel stade d’avancement se trouve aujourd’hui le projet. Qu’ils se rassurent : les travaux, démarrés en novembre dernier, sont en voie d’achèvement.
Que fait Bharat Telecom ? C’est la question que se posent de nombreux Mauriciens depuis le dernier exercice de communication de ce fournisseur d’accès à l’Internet (FAI), soit lors du lancement de son offre commerciale « Bees » dans la ville de Quatre-Bornes. Les dirigeants de la nouvelle entreprise avaient en effet annoncé que Beau-Bassin/Rose-Hill seraient les prochaines connectées au réseau de fibres optiques (Fibre to the Home – FTTH). Le directeur de Bharat Telecom, Baljinder Sharma, éclaire notre lanterne et assure que les travaux ont démarré en novembre 2012. De plus, dit-il, l’optimisation du réseau est en cours.
« Maintenant que nous avons raccordé la ville de Quatre-Bornes à notre réseau de fibres optiques avec le plus grand succès, les travaux atteindront les autres villes restantes, ainsi que des régions rurales avoisinantes, afin d’offrir une palette de services plus large aux Mauriciens en quête d’une qualité optimale », répond Baljinder Sharma.
Souvenez-vous, c’était en octobre 2012, soit avec cinq mois de retard, que l’opérateur avait lancé son service dans la Ville des Fleurs. Un retard qui avait alors suscité de légitimes interrogations quant au sérieux du nouvel opérateur. Nous voici donc rassuré. Des techniciens de Bharat Telecom procèdent d’ailleurs à l’optimisation du réseau « afin que les abonnés puissent bénéficier très bientôt d’une connexion à la ‘puissance fibres’ », ajoute Baljinder Sharma.
Après les Villes Soeurs, ce serait au tour de Curepipe, de Vacoas–Phoenix et, enfin, de Port-Louis d’être connectées. Des études y ont d’ailleurs déjà été entreprises, révèle Baljinder Sharma. Cependant, aucun détail n’a transpiré au sujet de la date de l’achèvement des travaux dans ces régions.
Autre sujet d’inquiétude : les chaînes de télévision. Annoncées depuis belle lurette sur les bouquets « Bees », celles-ci se font en effet toujours attendre. Selon Baljinder Sharma, le service IPTV serait en phase de finalité et sera lancé sous peu, dès que les autorités concernées auront donné leur aval, bien entendu. Les chaînes proposées incluront notamment Fuel TV, pour les amateurs de sports de combat, ainsi que MTV Base et NatGeo Wild.
L’offre « Bees » comprend deux formules : le forfait limité et le forfait illimité. La première, d’entrée de gamme, offre une vitesse de 2 Mpbs et un volume de téléchargement de 3 Gb. Proposée à Rs 280, il faudra toutefois y inclure la location de l’Optibox et les frais d’accès au CEB, soit à un montant de Rs 402 TVA incluse. En cas de dépassement, la bande passante de l’usager sera ramenée à 64 Kbps et facturé 50 sous par le fournisseur d’accès. L’offre illimitée, elle (nom de code : « Performance »), offre une vitesse de 2 Mbps à Rs 990, soit Rs 1 219 TTC, incluant la location de l’Optibox et les frais au CEB.
Interrogée sur le nombre de clients, la direction n’a pas souhaité dévoiler le chiffre « pour des raisons de confidentialité », mais l’on indique toutefois qu’une centaine de demandes, en moyenne, sont traitées chaque semaine.
Mais qu’en est-il de la qualité du service ? A en croire Govind Koormadu, responsable du département « Ventes et marketing », le retour est plutôt favorable. Une enquête, menée début janvier, démontre d’ailleurs que 97% des abonnés sont « satisfaits ». Et le responsable de l’opérateur d’ajouter : « Les bons résultats résultent du bon fonctionnement des services. »  
« En sus de cela, l’apparition des Smart TV et autres tablettes tactiles, ainsi que la mise sur le marché d’applications toujours plus gourmandes en débits, a suscité une dynamique inaltérable pour une connexion à l’Internet beaucoup plus performante. La fibre optique de Bharat Telecom s’inscrit dans cette mouvance et apporte des améliorations considérables en termes de débits », explique Govind Koormadu. Il convient de souligner que des problèmes de connexion avaient été soulevés par certains clients de Quatre-Bornes. Mais, selon la direction de Bharat Telecom, la situation a été rétablie.
Pendant la phase de pré-lancement, les ingénieurs ont procédé à un grand nombre de tests très poussés sur le réseau à des fins d’optimisation, ce qui avait naturellement occasionné quelques ralentissements. Mais ces derniers, souligne le directeur, étaient cependant d’ordre mineur.