La libéralisation de l’accès aérien pourrait générer la création de quelque 10 400 emplois, entraîner une baisse de 31 % des tarifs et dégager un surplus de l’ordre de Rs 2,5 milliards, selon un rapport préparé par les consultants InterVistas-EU Consulting Inc.
Après avoir étudié différents modèles, le rapport arrive à la conclusion que la “market access liberalisation” pourrait entraîner une hausse de 40 % du trafic de passagers par an. Ainsi, selon les configurations réalisées par les experts du cabinet de consultant, la libéralisation de l’accès au marché aérien entraînerait une augmentation de l’ordre de 979 000 passagers annuellement.
La libéralisation entraînerait une baisse de l’ordre de 31 % des tarifs. « It should be noted that the calculation of consumer surplus benefits is based purely on the far reductions. However, consumers will also benefit in other ways ; more direct services, greater frequencies and more choice of airlines. These benefits are difficult to monetarise and have not been included. As a result, the consumer benefits may be understated », souligne le rapport.
Le cabinet de consultants s’est également penché sur l’effet de la libéralisation de l’accès au marché aérien mauricien. « Increases in air traffic will require additional resource to handle to the servicing and management and maintenance of additional air services, which includes activities at airlines, airports, air navigation and other aviation-related businesses. Futhermore, this additional aviation activity has “spin-off” impacts into the wider economy known as indirect or multiplier », notent les experts.
Ainsi, les grossistes spécialistes dans la fourniture de la nourriture à bord des avions, les compagnies spécialisées dans le transport des aliments à bord des avions, la fourniture des produits pétroliers aux aéronefs etc. en bénéficieront. Ces impacts indirects peuvent générer des emplois additionnels pour une variété d’industries. Le nombre d’emplois directs et indirects qui pourrait être créé est estimé à 1 900.
Par ailleurs, le secteur touristique sera largement bénéficiaire de l’augmentation des services aériens.
« Air services facilitates the arrival of tourists (both business and leisure) to a country or region. The spending of these tourists can support a wide range of tourism related businesses : hotels, restaurants, theatres, car rentals, etc. In addition tourism generates significant indirect impacts in businesses that supply and support tourism. For exemple, food wholesalers for hotels and restaurants, taxi firms, hotel loundering services, delivery trucks », peut-on lire dans le rapport.
La libéralisation de l’accès aérien peut apporter un nombre supplémentaire de 323 000 touristes chaque année. Ce nombre supplémentaire de touristes peut entraîner la création de 3 000 emplois directs dans le secteur touristique et quelque 3 500 emplois indirects.
En fin de compte, le rapport estime que la libéralisation de l’accès aérien peut contribuer un montant de l’ordre de Rs 1,3 milliard au PIB correspondant à 0,57 % du PIB.