Bank One vient d’obtenir l’aval de la Banque de Maurice pour le lancement, ce vendredi, du NEO Capital Protected Fund. Ce fonds, dont les ressources seront investies dans les titres cotés sur le marché boursier local, offre une protection du capital à 100 % aux actionnaires. Selon les promoteurs, il a été créé pour des particuliers aussi bien que pour des investisseurs institutionnels plutôt conservateurs, souhaitant une diversification sur le marché “actions” local.
Le NEO Capital Protected Fund, dont la gestion sera assurée par IPRO Fund Management Limited (IFML), est le tout premier fonds d’investissement à capital protégé dont la performance est liée à l’évolution d’un portefeuille d’actions cotées sur la bourse de Maurice. La création de ce fonds, souligne-t-on dans les milieux de Bank One, tient compte du faible niveau des taux d’intérêts et de la constante recherche des épargnants traditionnels pour des produits à capital protégé depuis la crise financière de 2008.
« Le lancement de ce fonds cadre avec la stratégie de private banking de Bank One d’offrir à ses clients une gamme de produits d’investissement répondant à leurs besoins. Nous sommes heureux de nous associer à IPRO pour la gestion de ce fonds. Ils adopteront une approche dynamique tout en demeurant vigilants face aux rapides évolutions du contexte économique », a déclaré Raj Dussoye, Chief Executive de Bank One.
Pour Danny Balluck, Chief Financial Officer de Bank One, l’avantage du NEO Fund réside dans le faible niveau de risque auquel s’expose l’investisseur de par la protection de son capital initial. De plus, il propose une approche à l’investissement plus agressive, cela dans le but de réaliser une performance potentiellement meilleure. « Ce type de produit semble taillé sur mesure pour les Mauriciens qui ont la réputation d’être assez conservateurs dans leur approche financière. Ce produit leur donnera l’opportunité de bénéficier de la bonne performance de la bourse de Maurice », a-t-il fait remarquer. Danny Balluck souligne que sur les cinq dernières années, le Semdex, indice de référence de la bourse de Maurice, a gagné environ 120 %, équivalent à environ 17 % de retour annuel, et ce malgré la crise financière de 2008 et la persistante volatilité sur le court terme.
Le CFO de Bank One est d’avis que dans un environnement de volatilité persistante, les épargnants traditionnels vont rechercher des produits à capital protégé. Pour lui, « la bourse de Maurice et la roupie représentent à la fois un investissement attrayant pour un investisseur et une diversification intéressante dans la conjoncture actuelle. »
Le fonds est ouvert à tous les investisseurs, mauriciens et étrangers confondus. Le montant minimum à souscrire par l’investisseur est de Rs 100 000. Le fonds aura une maturité de cinq ans et c’est à la fin de cette période qu’on déterminera toute plus value enregistrée.
Bank One s’est associée à IPRO Fund Management Ltd, une firme d’investissement spécialisée dans la gestion des fonds et des portefeuilles représentant plus de Rs 10 milliards d’actifs. Créée en 1992, IPRO est aujourd’hui un des principaux investisseurs sur la Bourse de Maurice. IPRO Fund Management Ltd (IFML), qui est une filiale d’IPRO, gère les fonds d’investissements POLICY Limited et IPRO Growth Fund Ltd, qui sont eux-mêmes cotés sur le marché boursier. Par ailleurs, Galileo Portfolio Services Ltd (GPS), autre filiale d’IPRO, est enregistrée auprès de la FSC comme administrateur de fonds d’investissements. L’équipe de gestion d’IPRO compte une dizaine de professionnels.
La direction de Bank One annonce que la souscription au NEO Fund sera ouverte jusqu’à fin novembre prochain.