Un homme d’affaires sud-africain, ayant des intérêts dans le secteur de la pêche au Mozambique, en Afrique du Sud et même à Hong Kong, tente actuellement d’effectuer une percée dans ce même secteur à Maurice. Partenaire d’un Zimbabwéen, dont les opérations brassent des milliards, il est parvenu à subjuguer certains membres du gouvernement en vue de décrocher de juteux contrats dans l’exploitation de thon frais et congelé à partir de Maurice. L’argument de taille mis en avant est le montant des investissements de même que le nombre d’emplois dans le secteur de la pêche comme un tremplin  pour concrétiser le secteur d’Ocean Economy.
Toutefois, des contacts au plus haut niveau du ministère de la Pêche en vue de l’obtention des autorisations nécessaires n’auraient pas donné les résultats escomptés même si certains au sein du gouvernement se disent convaincus que ces promoteurs dans le domaine de la pêche seraient providentiels dans cette conjoncture où les investissements font cruellement défaut. Néanmoins, le Track Record des deux font tiquer ceux qui ont eu l’occasion de prendre connaissance de leurs frasques au sein d’un important conglomérat en Afrique. Un autre de leurs partenaires d’affaires est également un des proches du président sud-africain  Jacob Zuma.
D’ailleurs, des coupures de presse en Afrique du Sud en 2014 font état de leurs démêlées avec la justice avec des allégations de complot pour le meurtre de responsables de ce conglomérat.  La presse note que  « the assassination threat was apparently a bid to derail investigations into a multi-million-rand fraud” impliquant l’homme d’affaires sud-africain. Ce dernier se vante également d’être le fournisseur d’importantes chaînes de supermarchés aux Etats-Unis en poissons et autres crustacées. Ces affirmations sont rejetées catégoriquement par les sociétés concernées.
Des accusations d’avoir falsifié les livres de compte de la compagnie entre 2011 et 2013 avec de « false invoices » sont également retenues contre cet homme d’affaires d’Afrique du Sud. Toutefois, la presse sud-africaine note que « in the court douments, the defendants denied breaching fiduciary duties and denied any misappropriation generally”.
D’autres sources soutiennent que l’une des plus importantes sociétés, mise en avant comme vitrine, n’est en fait qu’une coquille vide et criblée de dettes.  D’autre part, la South African Revenue Service a déjà initié une enquête sur le partenaire du Zimbabwe pour des cas d’importation frauduleuse de cigarettes entre le Zimbabwe et l’Afrique du Sud.
Et dire que ce genre d’hommes d’affaires, bénéficiant d’appui de certains milieux occultes, sont sur le point de mettre le grappin sur un secteur d’avenir du Seafood Hub à Maurice, la transformation du thon, alors qu’un simple exercice de Due Diligence devrait faire bloquer toutes les procédures.