La Chief Executive de la Financial Services Commission, Clairette Ah-Hen, a procédé, le 16 mai dernier à Beijing, à la signature d’un Multilateral Memorandum of Understanding (MMoU) concernant l’adhésion de la FSC aux normes de la IOSCO concernant la consultation, la coopération et les échanges d’informations.
L’IOSCO est une organisation internationale qui définit les normes à l’intention des “securities commissions”. Elle a adopté le MMoU comme un modèle pour la coopération internationale pour établir les normes utilisées lorsqu’une demande est faite ou une réponse est donnée dans le cadre des échanges d’information. Le MMoU définit les critères pour la coopération transfrontalière, indispensables pour combattre les violations des lois concernant les bons du trésors et des dérivatifs. Il offre une plateforme commune aux signataires pour ce qui concerne les consultations, la coopération et les échanges d’information pour les besoins de l’application des règles. Le MMoU définit, de plus, les besoins concernant les échanges d’informations et s’assure qu’aucun encadrement réglementaire ou légal n’agisse comme un obstacle aux échanges d’informations avec des contreparties dans d’autres juridictions.
« IOSCO, the international standard setting body for Securities Commissions, adopted the MMoU as the model for international cooperation and establishes standards when making or responding to requests for information. The MMoU sets out an international benchmark for cross-border cooperation which is critical to combating violations of securities and derivatives laws and provides a common understanding amongst its signatories about how they will consult, cooperate and exchange information for securities regulatory enforcement purposes. The MMoU further sets out specific requirements regarding information exchange and ensures that no legal and regulatory framework prevent securities regulators from sharing information with their counterparts in other jurisdictions », indique Clairette Ah-Hen.
La FSC a durant les dernières années initié des amendements aux législations existantes pour faciliter les échanges d’information, encourager la coopération technique et une assistance dans le cadre des enquêtes.
Clairette Ah-Hen a expliqué que « the signature of the IOSCO MMoU testifies the fact that the FSC meets the international standards expected of a Securities regulator and that Mauritius is a sound, stable, transparent and reputable financial services centre internationally recognised by its counterparts. The FSC has spared no efforts in this direction and will continue to work in favour of effective exchange of information and to uphold the standards set by international bodies. Now that we are on Appendix A, we look forward to greater development of our Securities Exchanges and more international market participants starting operations in Mauritius ».