Premier au monde en Design and Technology. C’est l’exploit qu’a réalisé Irfaan Caunhye en 2016 lors des examens de Higher School Certificate (HSC). En 2017, il concrétisait son potentiel en devenant lauréat, le premier du collège New Eton depuis 1976. Rencontre avec un travailleur acharné qui a mis Maurice sur la carte du monde.

Irfaan Caunhnye s’était illustré en 2015 en remportant le premier prix d’une compétition intitulée « Arts du Tricentenaire », organisée par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger

Timide, tranquille et rempli d’humilité. C’est la première impression laissée par Irfaan Caunhye, que nous avons rencontré au Plaza à Rose-Hill lors d’une cérémonie organisée la semaine dernière par le collège New Eton. Un sourire permanent illumine son visage; la fierté y est perceptible. Il donne l’impression de réaliser l’ampleur de son exploit, celui d’avoir été le premier au monde en Design and Technology lors des examens de 2016. “Je ne m’y attendais pas du tout. J’ai vraiment bien bossé mais je n’aurais jamais imaginé que j’allais être classé premier dans le monde. Après l’annonce des résultats, je n’ai pas réalisé que j’avais si bien travaillé. Je pense que j’étais tellement concentré sur ma deuxième année en Upper VI que je n’ai pas pris conscience de ce succès. Avec le recul, je réalise l’ampleur de cette performance.”

Sacrifices.

Cette performance allait davantage le motiver pour son objectif premier, qui était de devenir lauréat. En 2017, il prend part à nouveau aux examens de HSC afin de décrocher un A+ en mathématiques. “J’avais eu un C lors de la première année. J’ai tout fait pour transformer ce C en A+, ce que j’ai réussi à faire et dont je suis très fier.” En devenant lauréat à sa deuxième année, il récrivait l’histoire de son collège, qui n’en avait pas connu depuis 1976. Il est devenu le quatrième lauréat du collège.

Un seul mot lui vient à l’esprit lorsqu’il est interrogé sur le secret de sa réussite : le travail. Irfaan Caunhye confie que sans travail, on ne peut prendre conscience de son potentiel. “J’ai fait beaucoup de sacrifices pour atteindre mon but. J’ai travaillé dur. En 2016, j’ai passé deux nuits blanches pour terminer mon projet. J’en ai passé d’autres quand il fallait réviser à l’approche des examens. Cela demande beaucoup de pratique, beaucoup d’observation, de mémoriser beaucoup de choses. En 2017, j’ai rempli 25 cahiers de 200 pages de mathématiques. J’avais à cœur d’avoir un A+ pour avoir toutes les chances de devenir lauréat. C’est une grande fierté et surtout un soulagement.”

Aspirations.

Le travailleur acharné a un message à passer aux autres collégiens de New Eton ainsi qu’à tous les étudiants. “Si je devais passer un message aux étudiants, ce serait qu’ils donnent toujours le maximum dans leurs études. Battez-vous ! Ne vous laissez pas décourager par les autres. Il faut croire en vous. L’important est d’essayer. Si on n’essaye pas, on ne découvre jamais notre potentiel.”

Le lauréat confie que c’est surtout grâce au soutien de sa famille qu’il a réussi à atteindre ses objectifs. Il souligne qu’il n’avait pas la pression à la maison de la part de ses parents et de ses deux sœurs. “On prend les études de façon assez relaxe à la maison, on est décontracté. Mais il faut travailler, on ne rechigne pas à l’ouvrage. C’est la famille qui m’a boosté. Quand tout le monde vous soutient, vous ne pouvez que réussir.”
Fort de sa réussite au niveau éducatif, Irfaan Caunhye a entrepris des études en beaux-arts cette année. Ceci afin de pouvoir atteindre son premier objectif, qui est de devenir professeur. “Je pourrais me tourner vers l’architecture mais je crois que j’ai une préférence pour l’enseignement. Je désire devenir professeur de beaux-arts.” Ses professeurs lui ont donné envie d’emprunter cette voie. “Je suis quelqu’un qui aime aider les autres. Mes professeurs m’ont beaucoup aidé et je pense que c’est maintenant mon devoir de rendre la pareille. J’aime voir les autres réussir. J’ai envie de pousser les autres, leur donner de la motivation pour réussir dans leurs études.”

Après quoi, Irfaan Caunhye souhaite revenir à ses premières amours en enseignant le Design à l’université. “Je pense que mon objectif à long terme est de devenir lecturer en Design.”