Après un passage à vide dans la première étape, La Réunion s’est réveillée hier au centre de tennis de Petit Camp pour placer trois de ses jeunes en finale de la seconde étape du circuit ITF-CAT U12-14/Internationaux Les Jeunes Dodos prévue ce matin à partir de 9h.
Les Réunionnais ont fait chuter les deux meilleurs sud-africains en U14 garçons et une Malgache en U14 filles. Mais l’Afrique du Sud et Madagascar ne repartiront pas bredouilles pour autant du tournoi puisqu’elles ont quand même réussi à assurer leur place dans trois finales de simples.
Même la Namibie s’est invitée en finale des U12 garçons. Demi-finaliste de la précédente étape, Connor Van Schalkwyk s’est cette fois immiscé dans l’ultime rencontre aux dépens du Sud-Africain Andreas Scott 6-4, 6-2. Il fera face aujourd’hui au Malgache Toky Ranaivo, qui court après un second titre en quatre jours. Ce dernier n’a pas commis d’erreur en s’imposant 6-4, 6-1 contre le Sud-Africain Matthew Brown hier.
Mais c’est en U14 garçons que les surprises n’ont pas manqué. Les Réunionnais Eliott Roche et Alexandre Adam de Villier faisant subir à leur adversaire une défaite inattendue. Le premier boutant le grand favori, le Sud-Africain Rudolf Lubbe, en trois sets, 6-1, 2-6, 6-3, et l’autre dominant 6-0, 6-3 l’autre Sud-Africain Pierre Malan. « Ils ont été solides et méritent donc d’être en finale. Mais le plus beau, c’est que La Réunion repartira certainement avec le coupe en U14 garçons. On est très contents », savourait Marina Roger, accompagnatrice et parent de joueurs de l’équipe de La Réunion.
Philippe Gruchet, entraîneur de la Ligue réunionnaise de tennis, saluait lui aussi la prestation de ses jeunes. « La semaine dernière, c’est nous qui étions balayés. On n’avait rien gagné. Aujourd’hui (hier), c’est la revanche. C’est une bonne surprise, surtout en simple où on avait tout perdu. Cette semaine a été beaucoup mieux ».
Cette finale des U14 garçons se disputera donc sans les Sud-Africains. Mais on surveillera surtout la finale des U14 filles, qui opposera la Réunionnaise Anita Huttelier à la Malgache Ariniaina Tsantaniony. Un remake de la finale précédente remportée par la Malgache 6-4, 6-1 certes. Mais le verdict pourrait changer aujourd’hui tant la Réunionnaise est avide de revanche. D’ailleurs, elle a fait preuve de détermination et a trouvé les ressources pour revenir de l’arrière et l’emporter 4-6, 6-4, 6-0 contre la Malgache Fitia Ravoniandro (8) hier en demi-finales. Une victoire qui prive du reste Madagascar d’un hold-up dans cette catégorie. Reste que le plus dur est à faire aujourd’hui face à Tsantaniony, qui n’a pas eu à s’appliquer pour se défaire de sa compatriote Finaritra Andriamadison, contrainte à l’abandon pour une blessure au poignet dès le premier set.
Enfin, en U12 filles, la finale sans doute la plus attendue, mettra aux prises la Sud-Africaine Gabriella Broadfoot (2) à la Malgache Mialy Ranaivo (1), l’une comme l’autre ayant privé le pays adverse du hold-up dans cette catégorie. La Sud-Africaine a écarté 6-4, 6-3 la Malgache Narindra Ranaivo, alors que la Malgache Mialy Ranaivo s’est imposée 4-6, 67-6 (5), 6-1 à la Sud-Africaine Siebrits. Les deux Malgaches avec leur frère Toky Ranaivo sont des triplés. Un fait rarissime dans ce tournoi.
Notons que les finales des double U12 et U14 garçons et filles sont aussi prévues aujourd’hui.