Les Malgaches laisseront définitivement leurs empreintes dans cette édition du circuit ITF-CAT U12/U14 qui se dispute au centre national de tennis de Petit Camp. Après avoir enlevé trois des quatre titres de la première étape mardi, les voilà à nouveau inscrits à trois des quatre finales de la seconde étape qui ont lieu à partir de 9h ce matin au même endroit. Seul le Botswanais Chando Hollinrake pourrait les priver du triplé en cas de victoire en U12 garçons.
La seule catégorie où l’absence des représentants de la Grande île était notable est en U14 garçons. « C’est la seule catégorie que nous avons ratée car nous n’avons pas de représentant », regrette le coach Harivony Andrianafretra. L’absence de La Réunion et de l’Afrique du Sud sur l’intégralité des deux étapes est aussi très ressentie. « Il y a moins de participants d’autres pays. Mais nous jeunes sont quand même prêts à affronter tous les pays présents. Nous restons toujours fidèles au rendez-vous », remarque le coach.
Mais les absents ont tort, car la finale en U14 garçons se disputera entre le Seychellois Damien Laporte (1) et le Mauricien Christopher Fok Kow (2), les deux meilleurs joueurs du tableau, soit un remake de la finale précédente remportée mardi par le Seychellois 6-2, 7-5. Ce dernier en était à sa troisième victoire sur son adversaire depuis l’an dernier en autant de confrontations.
« Il avait gagné ici même l’an dernier dans ce même tournoi, puis en mars à Tunis aux championnats d’Afrique, toujours en U14, avant de l’emporter encore en finale mardi », se souvient Christopher Fok Kow, sans pour autant désespérer. « J’étais très crispé mardi en abordant ma finale. Je retenais tous mes coups. Cette fois, je vais l’aborder sans commettre les mêmes erreurs. Il faut être plus consistant, ne pas lâcher mes services et gagner les points importants. Je vais essayer de le battre cette fois ».
Hier, Christopher Fok Kow a assuré sa place en finale aux dépens de Kevan Appasamy 6-0, 6-4. S’il était satisfait du premier set, le second lui a fait voir ses lacunes. « Alors que je menais, j’ai arrêté de jouer mon jeu pour faire n’importe quoi ». Des moments d’égarement à éviter à tout prix aujourd’hui face à Damien Laporte.
En finale des U12 garçons, il échoira au Botswanais Chando Hollinrake l’insigne honneur de défier le Malgache Toky Ranaivo — pour de vrai cette fois — après leur duel raté en finale mardi. Le Malgache l’avait emporté par forfait de son adversaire, malade. Mais hier, Hollinrake s’est qualifié en écartant le Malgache Lanja Ranaivo 6-4, 6-2, alors que Toky Ranaivo prit pour la deuxième fois en quatre jours le dessus sur le Mauricien Jake Lam 6-1, 6-3.
Les deux autres finales se résumeront à deux explications entre Malgaches exclusivement. Mialy Ranaivo (U12) est à nouveau exacte au rendez-vous, à l’inverse de sa jumelle Narindra, qui a chuté face à sa compatriote Daniela Tafangy 7-5, 5-7, 6- 2. En U14, Finaritra Andriamadison et Fitia Ravoniandro en découdront une nouvelle fois pour le titre.