Les Sud-Africains ont dominé la scène samedi lors des finales du simple hommes et simple dames comptant pour la première manche du circuit ITF U 18  de tennis tenue à Petit Camp. Si Okkie Kellerman, classé n°4, a mis brutalement fin au surprenant parcours de l’Anglais Samuel Taylor 6-3, 6-0, Janet Koch (1) a dû aller jusqu’au troisième set pour arracher 6-2, 2-6, 6-4 le titre à la Singapourienne Rheeya Doshi qui n’a pas démérité.
Plus fort, Okkie Kellerman a plié le match en une heure et demie mettant ainsi fin aux ambitions de son adversaire. Car le Britannique, non-classé parmi les têtes de série n’avait pas manqué de surprendre en tombant au 2e tour, le grand favori, François Kellerman (6-4, 6-4), puis l’Indien Kashya Ashok (3) en demi-finales (6-0, 6-2). Mais samedi, il s’est littéralement effondré dans le 2e set. « Kellerman était particulièrement le plus fort et son revers à deux mains à fait beaucoup de dégâts. Il s’est montré plus agressif au filet et a saisi toutes les chances qui se présentaient à lui. Il a joué intelligemment. Par contre Taylor a toujours cherché à conclure au mauvais moment sans comptait que sa une première balle de service faisait défaut », analysait le directeur technique national, George Oyoo qui avait suivi l’explication.
Reste que le vainqueur pouvait lui avouer qu’il ne s’est pas posé trop de questions en abordant sa finale. « C’est mon premier titre sur le circuit depuis un an et demi. Mon but était de gagner. Si je m’attendais à gagner? I don’t know because I just go out and play my best. Mon adversaire était très costaud, même s’il n’était pas l’un des favoris. Il avait déjà éliminé mon frère qui me bat la plupart du temps. Mais cette fois-ci, je crois que j’ai joué ma meilleure finale.»
15 ans, Okkie Kellerman ne participait qu’à son deuxième tournoi junior sur le circuit. Et l’un de ses objectifs était d’atteindre la finale et ensuite de se surpasser pour la gagner. Cela fait un an et demi qu’il s’entraîne avec Pietie Norvel à Cape Town à l’Académie de tennis de Kainos, Stellenbosch. Son objectif ultime est de passer un jour professionnel, un défi qu’il considère réalisable « si je continue à m’entraîner dur comme c’est le cas maintenant. J’ai un bon coach. Rien n’est impossible.» 
Acte 2 déjà
Dans le duel féminin, on dira que Janet Koch aurait pu connaître la désillusion, tant son adversaire lui a donné la réplique jusqu’au bout dans cette finale. Sans être vraiment convaincante, la Sud-Africaine se fit mener 2-0 d’entrée, mais remporta le premier set 6-2 en alignant les quatre derniers jeux. La réaction de la Singapourienne ne se fit pas attendre. Rheeya Doshi répliqua de manière cinglante en faisant le break à l’entrée du deuxième set avant de menant 5-0. Elle conserva son service dans le 4e jeu sauvant deux balles de jeu à 30-40 et en s’adjugeant à trois reprises l’avantage avant de conclure 4-0.   
Janet Koch réduisit l’écart à 5-1 sur service adverse, puis 5-2 – avant une courte interruption pour cause de pluie – en convertissant une troisième balle d’égalisation. Mais à la reprise, Doshi enleva le set 6-2.
Débuta alors la manche décisive. Assainit sur son service, Koch concéda dans le 3e jeu, une première balle à 40-30, mais parviendra quand même à conclure le point après une 4e balle d’égalisation pour mener 2-1. Si elle parvint à faire le break à 3-1, puis à 4-2, c’était sans compter avec son adversaire qui obtint l’égalisation à 4-4. Mais celle-ci devait, contre toute attente,  craquer dans les deux sets suivants perdant le set et le match. « Je ne sais ce qui s’est passé réellement… I could have won it » nous lançait-elle visiblement très déçue après le match. « But I take the challenge for the next tournament. I know that it will be as tough as it has been today (ndlr: samedi). But I’ll be there to win.»
De son côté, Janet Koch peut dire qu’elle est revenue de loin. Elle a réagi en ces termes :« C’est vrai qu’elle (Doshi) a très bien joué aujourd’hui et j’ai dû vraiment toujours m’accrocher pour faire la différence. Mais je n’ai pas joué mon meilleur tennis. Le vent et la pluie m’ont un  gêné. Après le premier set, j’ai commencé à flancher… C’était vraiment dûr. Mais je vais rester faire le prochain tournoi pour essayer de mieux jouer.»
La seconde manche du circuit a débuté avec les 1er tours des simples hommes et simple dames ce matin à Petit Camp.