La phase finale du simple hommes et dames de la seconde manche du circuit ITF U18 s’est tenue hier à Petit Camp. Ce sont l’Anglais Samuel Taylor et la Française d’origine Malgache, Tessah Andrianjafitrimo qui ont remporté la victoire face aux Sud-Africains Okkie Kellerman et Janet Koch respectivement. Ces derniers n’ont malheureusement pas été en mesure de réaliser le doublé.
Nous avons eu droit en masculin à un remake de la finale de ITF U18 Petit Camp (Grade 4) qui avait eu lieu le samedi 25 août dernier à Petit Camp. En effet, l’Anglais Samuel Taylor (17 ans) en décousait une nouvelle fois avec le Sud-Africain Okkie Kellerman (15 ans) pour une rencontre qui s’annonçait très passionnante. Taylor, battu en deux sets 6-3 et 6-0, a, cette fois-ci rectifié le tir pour l’emporter en deux manches, 7-5 et 6-0. Une douce revanche. « J’ai été en mesure de développer mon jeu aujourd’hui (hier). La finale perdue m’était restée en travers de la gorge car je n’avais pas donné la pleine mesure de mes capacités. J’étais dépassé et rien ne me réussissait. Je suis maintenant satisfait car j’ai pu controler mes émotions. J’y ai pris beaucoup de plaisir et c’est cela qui compte », a fait ressortir Samuel Taylor.
Il est à noter que les deux manches du circuit ITF mauricien sont ses 4es et 5es tournois de rang. « Je joue uniquement en Angleterre. Je ne m’attendais toutefois pas à accéder à deux finales en venant à Maurice. Mais j’ai aussi constaté que le tournoi n’était pas aussi élevé qu’en Angleterre. C’est mes deux premières finales que je dispute en dehors de mon pays. Je suis très content d’avoir participé à ces ITF U 18 car je me suis frotté à de bons concurrents qui m’ont aidé à m’améliorer dans certains compartiments du jeu », a déclaré le vainqueur. En demi-finale, Samuel Taylor a sorti le Français Alexandre Gueganic en trois manches, 4-6, 6-3 et 6-3. Okkie Kellerman avait, lui, pris la mesure de son compatriote Maxime de Clippel, 6-2, 6-3.
Du côté féminin, c’est la jeune Française de 13 ans, Tessah Andrianjafitrimo qui a fait parler la poudre en dominant facilement la Sud-Africaine Janet Koch en deux sets, 6-2 et 6-1. Janet Koch espérait réaliser la passe de deux après avoir remporté la finale Grade 4 samedi dernier contre la Singapourienne Rheeya Doshi (6-2, 2-6, 6-4). Mais Tessah Andrianjafitrimo en a décidé autrement. « Je n’ai rien pu faire. J’ai l’impression que tout ce que j’ai tenté n’ont pas abouti et ça me frustre énormément. J’étais aussi très fatiguée. Mais cela n’excuse en rien ma contre-performance. Je suis une compétitrice et je donne toujours le meilleur de moi-même. Mon objectif était de remporter la victoire mais il y a des jours ou rien ne va. J’ai commis des fautes et mon adversaire en a profité pour me sanctionner. Je suis très déçue de moi mais je tiens toutefois à féliciter Tessah qui méritait de l’emporter aujourd’hui (hier) », a indiqué Janet Koch. Cette dernière était venue à bout de Rheeya Doshi en demi-finales en trois manches (4-6, 6-3, 6-3).
Tessah Andrianjafitrimo avoue avoir réalisé son meilleur match du tournoi. « Je voulais cette victoire à tout prix. J’ai joué mon meilleur tennis lors de cette finale et je suis très contente. J’avais été battue par Janet Koch en démi-finales lors du tournoi précédent et je me devais de sortir le grand jeu pour cette rencontre. J’étais beaucoup plus à l’aise que mon adversaire et j’ai su exploiter parfaitement ses erreurs. Je suis très contente car je me suis donnée à fond. La fatigue s’est fait sentir tout au long de la compétition mais j’ai quand même pu tirer mon épingle du jeu ». C’est aussi la deuxième finale de la Française cette année. « Je suis arrivée sur le circuit junior ITF cette année. Avant, je disputais des tournois de tennis-Europe. En France, je joue souvent face à des adultes et cela m’aide beaucoup dans ma progression au plus haut niveau. Je compte enchaîner les compétitions pour ainsi devenir meilleure et m’améliorer dans tous les compartiments du jeu », a soutenu cette jeune tenniswoman. En demi-finales, la Française avait dominé la Hongkongaise Ka Man Carina Ma en deux sets, 7-6 et 6-0.
Notons que certaines rencontres s’étaient tenues à l’hôtel Le Shandrani dans le sud-est car le temps était  pluvieux à Petit Camp en semaine. La finale double hommes, qui a eu lieu vendredi, a vu la victoire des Sud-Africains François et Okkie Kellerman aux dépens de Maxime de Clippel (AfSud) et du Mauricien Ryan Wong, 6-1 et 7-5. Dans la finale féminine, la paire hongkongaise, composée de Ka Man Carina Ma et de Hei Tung Wong, n’a fait qu’une bouchée de Tessah Andrianjafitrimo et de la Mauricienne Shannon Wong (6-4 et 6-2). En demi-finale, les hongkongaises s’était offert une promenade de santé contre Rheeya Doshi et Jia Wei Ti, l’emportant en deux manches (6-0 et 6-0). Hier, à Petit Camp, le temps étaient par ailleurs clément et de ce fait, les joueurs ont pu faire étalage de tous leurs talents pour le plus grand bonheur de tous ceux présents pour l’occasion.